Orange : Avec l’arrivée de Free Mobile, se pose la question de l’investissement

Orange : Avec l’arrivée de Free Mobile, se pose la question de l’investissement


La course à la 4G à commencé. SFR, Bouygues, Orange multiplient les initiatives… A Marseille, Stéphane Richard est revenu sur l’enjeu de ces nouvelles fréquences mais aussi sur la nouvelle donne du marché du fait de l’arrivée de Free Mobile ou encore du retard du déploiement des antennes dans la capitale.

 
« Avec l’arrivée du nouvel entrant, se pose la question de l’investissement. Il faut des opérateurs qui soient décidés à investir, c’est le cas d’Orange pour être en avance dans le temps et en qualité. Nous investissons chaque année 2,6 milliards d’euros dans nos réseaux dont 500 millions dans le mobile » a commenté Stéphane richard à Zdnet.

 
« Pour Paris, le sujet est en effet sensible, frustrant voire désolant. La qualité de service mobile à Paris se dégrade mais, dans le même temps, il y a une sensibilité de certains élus parisiens qui rend les choses compliquées. Le débat n’est pas illégitime mais la base scientifique n’est jamais prise en compte. Il y a beaucoup de subjectivité dans le débat » a expliqué le patron de France Télécom. A ceci près que sur Paris, le point de discorde tiens de l’échec des négociations sur la charte de la ville de Paris avec la fédération française des télécoms.
En ce qui concerne les relations avec Free, le patron les a qualifié de « globalement satisfaisante » tout en ajoutant « on est loyaux même si cela n’a pas toujours été simple ».

 
Pour conclure, Stéphane Richard est également revenu sur le sujet de l’emploi et le souhait du nouveau ministre à rapatrier les centres d’appel : « On doit en effet tout faire pour faire reculer le chômage des jeunes. Mais les opérateurs doivent d’abord faire leur examen de conscience en matière d’externalisation. Il faut faire un état des lieux. Orange externalise peu avec 25.000 salariés dans nos centres français ».