SFR continue à mettre en cause le réseau de Free Mobile et accuse l’Etat

SFR continue à mettre en cause le réseau de Free Mobile et accuse l’Etat
Malgré la dernière vérification de l’ARCEP qui a montré que Free Mobile respectait bien ses engagements de couverture, les autres opérateurs continuent leurs attaques. Dans une interview accordée aux Echos, Jean-Bernard Lévy, le Président du directoire de Vivendi, a dénoncé « les faveurs et les contorsions qu’il a fallu pour que cette offre [celle de Free Mobile] voie le jour, le rôle joué par les pouvoirs publics hier pour l’attribution de la licence, aujourd’hui devant l’absence de couverture réelle » et d’ajouter que « l’Etat est partout dans cette affaire : les pouvoirs publics et le régulateur ont tout fait pour aboutir à l’émergence d’un quatrième opérateur mobile »
 
Le Président de la maison mère de SFR s’en prend également à Orange en déclarant que « l’opérateur public loue son réseau [à Free Mobile] dans des conditions opaques » Et de conclure : « Dans notre analyse, il y a donc bien entendu un aspect juridique. D’autant qu’il est patent que des questions d’une gravité particulière se posent sur le respect par Free de ses obligations de couverture. »