Estimation des abonnés de chaque opérateur qui sont partis chez Free Mobile

Estimation des abonnés de chaque opérateur qui sont partis chez Free Mobile
Si les opérateurs mobiles historiques se font entendre ces dernières semaines concernant le réseau de Free, ils sont moins aptes à communiquer sur les abonnés perdus en faveur de Free Mobile. Il est cependant possible de réaliser une estimation de ce que chacun d’eux a perdu. 
 
La presse parle de 1,5 millions d’abonnés Free Mobile au bout d’un mois. Si cette donnée est à prendre avec des pincettes, Stéphane Richard, qui, en dehors de Free, est certainement le mieux placé pour connaitre le nombre d’abonnés, a confirmé ce chiffre.
 
Reste à savoir de quels opérateurs proviennent ces abonnés. Pour cela, un outil a été mis en place par nos confrères de freemobile.toosurtoo. Il permet de connaitre l’opérateur d’origine des abonnés Free Mobile qui ont participé à cet outil statistique. Il en ressort que :
 
29% viendraient de chez Orange, 
20,8% de chez SFR, 
14,3% de chez Bouygues Télécom. 
7,1% de chez Virgin Mobile
 
Sur la base de 1,5 millions d’abonnés pour Free Mobile, la répartition est donc la suivante :
 
435 000 abonnés auraient quitté Orange pour Free Mobile
312 000 abonnés auraient quitté SFR pour Free Mobile
214 000 abonnés auraient quitté Bouygues Télécom pour Free Mobile
106 000 abonnés auraient quitté Virgin Mobile pour Free Mobile
 
Le plus intéressant à étudier est le pourcentage d’abonnés perdus par chaque opérateur. Celui-ci se calcule par rapport au nombre total d’abonnés de chacun d’eux (abonnés au 3ème trimestre 2011, sauf Virgin Mobile : juillet 2011). Ainsi Free aurait recruté :
 
1,6% des abonnés Orange
1,9% des abonnés SFR
2,8% des abonnés Bouygues Télécom
5,3% des abonnés Virgin Mobile
 
Ces chiffres correspondent aux analyses économiques souvent évoquées par la presse, à savoir que c’est Bouygues Télécom et surtout les MVNO (en particulier Virgin Mobile) qui vont le plus souffrir de l’arrivée des offres de Free Mobile.
 
On peut également constater que ces chiffres, même s’ils comportent une marge d’erreur, sont sans aucune mesure avec certains de ceux que l’on a pu entendre. Par exemple, un salarié de SFR évoquait hier le chiffre de 50 000 abonnés perdus chaque jour par SFR et Bouygues. On en est apparemment loin.