Le GIE Portabilité rejette la faute sur Free et augmentera ses capacités dimanche

Le GIE Portabilité rejette la faute sur Free et augmentera ses capacités dimanche
 
Un Freenaute, heparti, a obtenu une réponse du GIE qui gère la portabilité pour l’ensemble des opérateurs. Il tente de se dédouaner puisqu’il estime que s’il a des difficultés à gérer l’afflux de demande, c’est que Free ne l’en a pas informé. Un discours également utilisé par les opérateurs mobiles historiques. Mais comment Free aurait-il pu connaitre le nombre de demandes de portabilité a priori ? Pour autant, le GIE va faire évoluer ses systèmes à compter de demain dimanche, et porter, à terme, le nombre de traitements à 80 000 par jour. Il précise également que les trois quarts des capacités sont utilisées par Free Mobile.
 
La réponse du GIE portablité :
 
Nous traitons depuis le 13 janvier environ 40 000 demandes de portabilités par jour, alors que nous n’en traitions que 10 à 15 000 avant. Depuis 15 jours, les trois quarts des capacités de nos systèmes sont ainsi utilisés par Free Mobile. Cette volumétrie exceptionnelle n’était absolument pas prévue, faute d’information de la part de Free Mobile, ce que nous regrettons. 

La priorité n°1 de l’EGP et de ses 48 membres est de maintenir le bon fonctionnement du processus de portabilité. Une panne du système pourrait impacter plusieurs milliers de clients qui se retrouveraient sans service téléphonique, avec parmi eux des professionnels, des médecins, etc. pour qui le téléphone mobile est un outil absolument vital. 

Nous augmentons progressivement la capacité du système central pour permettre d’écouler jusqu’à 80 000 demandes de portabilité par jour. Une première évolution matérielle a eu lieu dimanche dernier et une autre aura lieu demain. Cette augmentation de capacité doit être faite palier par palier. Il faut en effet vérifier en temps réel sur les machines de production que tout se passe bien, car aucune simulation n’a pu être faite sur des machines de tests. Il faut également vérifier que tous les systèmes des opérateurs connectés à l’EGP puissent bien suivre la cadence. Certains doivent également faire des évolutions matérielles pour pouvoir traiter ces volumétries exceptionnelles. On espère ainsi pouvoir doubler « dans les plus brefs délais » la capacité de traitement par l’ensemble des systèmes, EGP et opérateurs. 

Aujourd’hui 27 opérateurs mobiles sont interconnectés via le système central de l’EGP pour échanger les messages relatifs aux demandes de portabilité. Le jour du portage, ce sont près d’une trentaine d’opérateurs de réseaux qui doivent changer simultanément leurs tables d’acheminement des appels et des SMS (des aiguillages en quelque sorte) pour que l’interruption de service du client ne dure pas plus de quatre heures. 

Toutes les équipes techniques des opérateurs comme de Steria, notre prestataire, sont pleinement mobilisées pour traiter dans l’urgence les évolutions nécessaires tout en minimisant le risque global de panne de l’ensemble des systèmes traitant la portabilité.