Xavier Niel / Free Mobile : « On va montrer ce que l’on a fait en terme d’innovations »

Xavier Niel / Free Mobile : « On va montrer ce que l’on a fait en terme d’innovations »

Xavier Niel a accordé une nouvelle interview à La Dépêche. Dans celle-ci, publiée dimanche 22 janvier, il annonce que Free va présenter des innovations en ce qui concerne le mobile. « Sur le mobile, il y a beaucoup de choses à faire. On lance une offre de départ que l’on va améliorer. On a travaillé sur le tarif, on va montrer ce que l’on a fait en termes d’innovations, ce qui peut changer la vie des gens. À partir du moment où on a un lien permanent à internet, on se pose la question de savoir ce qu’on peut apporter et qui peut améliorer ou modifier votre vie. On peut imaginer des choses autour de cela. Comme l’écosystème des applications pour mobiles est déjà très développé, il faut trouver des idées que seul un opérateur de réseau peut réaliser. Notre objectif est d’être le plus innovant et le plus accessible. »
 
Ces innovations ne devraient donc pas être des applications pour les mobiles, mais des nouveautés que seul un opérateur réseau peut imaginer. Le fondateur de Free avait d’ailleurs indiqué à Univers Freebox, le 10 janvier, qu’en termes d’applications il n’y avait plus grand-chose à inventer. Il y dévoilait par contre certaines des innovations que proposera Free Mobile telles que l’EAP-SIM ou les Femtocells.
 
Par ailleurs Xavier Niel revient sur le discours qui a été celui de Free Mobile. Il indique : « Je pense qu’on a été trop agressif dans notre présentation. On n’avait peut-être pas besoin de l’être. Je ne le regrette pas. On pensait que l’on avait besoin d’utiliser des mots durs pour avoir une sorte d’effet réveil. Et en fait, les gens étaient déjà bien conscients d’avoir un problème avec leur facture de téléphone mobile. Le côté limité, encadré était un problème car c’est quelque chose que l’on n’a plus sur sa ligne fixe et les gens s’en rendent très bien compte» Il estime cependant que beaucoup de français n’ont bénéficié d’aucune baisse de la part des opérateurs mobile historiques. « Nos petits camarades ont touché uniquement les forfaits qui ne sont pas vendus. Donc en fait ils ont baissé les prix des forfaits internet sur lesquels ils ont très peu d’abonnés, donc en fait la très grande majorité des Français continue d’être dans la pigeonnade » a expliqué Xavier Niel.