Free Mobile : Le prix de l’abonnement sera-t-il un levier commercial ?

Free Mobile : Le prix de l’abonnement sera-t-il un levier commercial ?

Si le marché du mobile est défini comme saturé avec un taux de pénétration mobile en métropole de 100,3% en mars 2011, la hausse de la TVA a permis à 791 000 abonnés mobiles de changer de fournisseur tout en gardant le même numéro.

 
Selon l’Arcep, il s’agit d’un "chiffre record" sans doute provoqué par la hausse de la TVA. Avec plus de 64% de hausse sur un an, la portabilité, c’est-à-dire la possibilité de garder son numéro de téléphone mobile tout en changeant d’opérateur, est "à son plus haut historique" pour le 1er trimestre 2011, selon l’Observatoire des mobiles de l’Autorité de régulation des télécoms.

 
Le gouvernement a relevé au 1er janvier la TVA de 5,5% au taux normal de 19,6% pour les offres triple-play ainsi que pour les forfaits mobiles qui offrent des services de télévision. Les opérateurs ont répercuté cette hausse sur les box mais ont finalement renoncé à augmenter leurs forfaits mobiles, craignant des résiliations massives. Ces résiliations ont pourtant eu lieu, l’Arcep indiquant que les opérateurs sans réseaux propres, ou MVNO, ont vu leurs ventes sur le marché résidentiel exploser au premier trimestre, aux dépens des opérateurs classiques.

 
Sur le marché résidentiel métropolitain, les opérateurs ont perdu 542.000 clients tandis que les MVNO ont augmenté leur clientèle de 566.000. "Ces derniers atteignent désormais presque 10% de part de marché", souligne le régulateur. Par ailleurs, le marché global continue à croître de 459.000 cartes SIM, et la France en compte désormais 65,5 millions, dépassant les 100% de taux de pénétration. Quant au parc de cartes SIM pour le transport de données (clés 3G et Machine to Machine), il réalise 60% de la croissance trimestrielle du parc (+275.000) pour atteindre 5,6 millions de cartes SIM (8,6% du parc total).

 

L’arrivée du quatrième opérateur aura t-il le même impact ?
Avec la hausse des prix, des résiliations massives ont été opérées laissant présager de l’importance du levier tarifaire sur le consommateur. Xavier Niel a dernièrement annoncé des abonnements Free Mobiles illimités à moins de 50 euros par mois. Fin avril, les opérateurs mobiles historiques ont décidé de moderniser leurs boutiques pour contrer La Poste Mobile.

 

Reste à savoir si le prix sera un meilleur argument de vente que la présence humaine dans les boutiques ? D’autant que les abonnés mobiles sont de nouveaux captifs. Pour résilier, il faut payer les frais de résiliation et le quart des mensualités restantes ce qui peut freiner le changement d’opérateur (loi Chatel).

 
A noter que les abonnés des fournisseurs d’accès à internet ont jusqu’au 31 mai prochain pour résilier sans frais leur abonnement dès l’instant qu’ils sont soumis à la hausse de la TVA. La résiliation sans frais se fait au titre de la modification des Conditions Générales de Vente grâce à l’article L 121 – 84 du code de la consommation.