Hadopi : 250 000 œuvres repérées chaque jour


Selon PCINpact, qui a obtenu un certain nombre d’informations sur Hadopi en marge de la conférence ASIC sur la responsabilité des intermédiaires techniques, 250 000 œuvres seraient surveillées pour un million d’euros par an.

 
Sur le marché lancé par les ayants droit et concernant le repérage des œuvres, les négociations auraient porté sur un million d’euros : une somme à verser chaque année pour financer le repérage et alimenter en IP le système Hadopi.

 
Sur le nombre d’œuvres surveillées, les chiffres évoqués sont de 250 000 œuvres repérées chaque jour. Soit beaucoup plus que ce qui a été finalement déclaré à la CNIL par les cinq ayants droit (125 000 au total).

 
Source : PCINpact