L’ARCEP annonce qu’elle vérifiera le respect de la couverture 3G de Free Mobile le 12 janvier 2012

L’ARCEP annonce qu’elle vérifiera le respect de la couverture 3G de Free Mobile le 12 janvier 2012
 
Suivant le calendrier défini, l’ARCEP vérifie régulièrement le respect du niveau de couverture 3G pour chacun des opérateurs mobile actuels. Dans le communiqué publié la semaine dernière, l’Autorité indique qu’il n’y avait pas lieu à poursuivre les mises en demeure respectives d’Orange France et de SFR au titre de l’échéance de déploiement intervenant au 31 décembre 2010. Si ces opérateurs ont étendu leur couverture 3G de manière très importante depuis 2009, ils doivent poursuivre cette dynamique de façon à atteindre les niveaux de déploiement 3G correspondant aux engagements qu’ils ont librement souscrits dans le cadre de l’appel à candidatures de 2001 pour la délivrance d’autorisations 3G. L’ARCEP constate également que Bouygues Télécom a rempli l’obligation cible de déploiement prévu dans son autorisation 3G de 2002. L’Autorité invite l’opérateur à poursuivre ses investissements pour étendre l’empreinte géographique de son réseau mobile 3G.
 
Pour la première fois, l’ARCEP indique également qu’elle va contrôler le respect des engagements de déploiement de Free Mobile le 12 janvier 2012. A cette date, le nouvel opérateur 3G devra couvrir 27% de la population. C’est également à partir de ce niveau de couverture que Free Mobile pourra utiliser le réseau d’Orange avec lequel il vient de signer un accord, pour couvrir le reste de la population. 
 
La pression sur Free Mobile est donc forte pour qu’il commence réellement à proposer ses offres commerciales à compter de janvier 2012. Pour autant, comme cela a déjà été le cas pour Orange et SFR, si Free Mobile ne respectait pas ses engagements, l’ARCEP ne ferait que le mettre en demeure.