Après la déprogrammation, la télé-réalité de TF1 subit une condamnation

Après la déprogrammation, la télé-réalité de TF1 subit une condamnation


Nous vous parlions, il y a peu de la déprogrammation prématurée de Carré ViiiP faute d’audience. La décision de la Cour d’Appel de Versailles pour atteinte au droit du travail conforte les plaintes des participants de l’ile de la tentation et ébranle une nouvelle fois les programmes de télé-réalité de la première chaîne. 

 
Mardi, la Cour d’Appel a donc condamné TF1 pour atteinte au droit du travail et devra requalifier en contrat de travail classique la participation de 56 candidats à l’émission de télé-réalité L’île de la tentation. "La cour d’appel vient de rappeler que la participation à une émission de télé-réalité doit se faire dans le cadre d’un contrat de travail", se félicite Me Jérémie Assous, avocat d’anciens candidats du jeu.

 
De son côté, TF1 s’est dit satisfait que "la cour d’appel a résisté aux prétentions les plus folles de Me Assous, car sur la fixation du préjudice, on est très loin de ses demandes". Autre satisfaction pour Edouard Boccon Gibod, président de TF1 Production, la chaîne n’a pas été condamnée pour travail dissimulé et les plaignants ont été déboutés de leur demande visant à être reconnu "artiste-interprète" au titre de leur participation au programme de télé-réalité.

 
D’autres émissions diffusées par TF1 seront examinée par la justice comme Koh Lanta, Marjolaine et les millionnaires ou encore Greg le millionnaire en septembre.

 
Source : Le JDD