Fusion de l’Association Française des Opérateurs Mobiles avec la Fédération Française des Télécoms

 
Free avait quitté la Fédération Française des Télécoms en 2008, suite aux attaques subies par l’opérateur dans le dossier de la 4eme licence 3G ainsi que des difficultés rencontrées pour finaliser un accord sur le déploiement de la fibre. Avec ce retrait, Iliad souhaitait "ne plus être associé à des concurrents qui lui mènent la vie dure"
 
Mais Free, par ailleurs membre de l’AFOM (Association Française des Opérateur Mobiles) via sa filiale Free mobile, va de nouveau côtoyer ses concurrents. Les 2 associations annoncent en effet leur fusion dès le 1er janvier 2011. La nouvelle entité conservera le nom « Fédération Française des Télécoms.
 
La Fédération a pour missions : 
 
– d’organiser un dialogue structuré avec l’ensemble des parties prenantes dans le but de favoriser l’innovation, l’emploi et la qualité du service rendu aux clients.
-de conduire une réflexion permanente sur les enjeux du secteur et son évolution.
Elle est le partenaire naturel de l’ensemble des interlocuteurs institutionnels ou privés, tant sur les dimensions économiques que sociétales et culturelles. Elle est, pour les associations de consommateurs, les pouvoirs publics ou les autres parties prenantes du secteur, un lieu d’écoute et d’échange permanent.
 
Le Collège mobile composé des opérateurs exerçant des activités « mobile » traitera des sujets tels que radiofréquences et santé, bonnes pratiques pour le déploiement des réseaux, utilité sociale du mobile ou expertise économique et sociétale sur la téléphonie mobile. Le Collège mobile vient compléter les cinq Commissions permanentes de la Fédération : Consommation, Contenus, Développement Durable, Normalisation et Sécurité.