Les freins liés à l’intégration d’une carte SIM scellée dans l’iPhone

La semaine dernière, la presse nous informait qu’Apple songeait à équiper ses prochains iPhone d’une carte SIM scellée.

 

Un coup de force qui reste cependant risqué puisqu’en équipant ainsi l’iPhone, Apple devra se passer des subventions des opérateurs et nouer des accords avec ceux-ci pour emprunter leurs réseaux.

 
Le projet d’intégration d’une carte SIM produite par le français Gemalto sur les futurs modèles de la marque à la pomme est pris très au sérieux par les opérateurs même si le projet n’est pas prévu pour le trimestre prochain. Il était même à l’ordre du jour de la réunion des grands patrons des opérateurs européens qui s’est tenue dernièrement.

 
Selon La Tribune, les opérateurs ne font aucun commentaires sur le sujet puisque tenus par une clause de confidentialité mais ils ne voient évidemment pas d’un bon œil la nouvelle stratégie de Steve Jobs.

 
Avec une carte SIM neutre, il sera plus facile de changer d’opérateur. Actuellement, on peu déjà acheter un iPhone nu chez Apple au prix de 629€ alors que l’on trouve le même appareil au prix de 219€ chez les opérateurs français après subventionnement de ceux-ci.

 
« Apple lui-même reconnaît que les ventes de l’iPhone n’ont décollé qu’une fois qu’une fois qu’il a renoncé à son modèle initial et laissé les opérateurs le subventionner » a rappelé Orange.

 
Quoi qu’il en soit, Apple ne peut se passer complètement des opérateurs français puisque la société doit emprunter leurs réseaux.

 
Source La Tribune