Pire qu’être gréviste chez Alice, être gréviste chez Numéricable

Pire qu’être gréviste chez Alice, être gréviste chez Numéricable

<>

Le chauffeur (un collaborateur-prestataire extérieur en préretraite) au volant du véhicule et le Président de Numericable (assis à l’arrière du véhicule) ont pris la fuite, sans porter assistance au gréviste blessé, douloureusement atteint à la jambe (triple fracture du tibia-péroné, ouverte au niveau de la cheville).

Selon Bellaciao, "Le véhicule est ensuite recherché par la police et M. Danon retrouvé. Il est finalement auditionné un peu plus tard dans la soirée par la police nationale. Deux plaintes seront déposées pour tentative d’homicide et délit de fuite".

"Accélérant à une vitesse élevée sur le parking de l’entreprise, le véhicule conduit par un collaborateur de M. Danon heurte violemment et intentionnellement Patrick Berol, lui écrasant la jambe et lui infligeant une fracture du tibia péroné, ouverte au niveau de la cheville"
(Pour voir la vidéo NDLR).

Deux plaintes pour "tentative d’homicide" et "délit de fuite"

Selon Rue89, Pierre Danon s’est rendu au commissariat, "non pas à l’issue d’une traque effrénée, comme l’ont affirmé les grévistes". Interrogée par le site Rue89, la commissaire-divisionnaire Natacha Merrien a confirmé que Pierre Danon "n’a jamais été intercepté, même si des voitures tournaient. Le but était de se calmer et de chercher à comprendre. C’est en fin de soirée qu’on a identifié le chauffeur, et qu’on a eu un contact avec lui. Nous lui avons demandé de se présenter ce matin. Le PDG, lui, a été entendu hier soir, comme beaucoup de témoins."

Finalement, le conducteur du véhicule est en garde vue. Pierre Danon est libre, et le gréviste est en salle d’opération pour sa 2ème intervention…

L’article complet sur Rue89