Delphine Ernotte défend France 4 et annonce la création d’un nouveau média européen

Delphine Ernotte défend France 4 et annonce la création d’un nouveau média européen

La disparition de la chaîne publique fait décidément débat. La présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte, qui porte également depuis janvier dernier la casquette de présidente de l’Union européenne de radio-télévision, détaille ses ambitions et ses volontés.

Delphine Ernotte a de la suite dans les idées et des projets plein la tête. Au cours d’une interview pour le Journal du Dimanche, la présidente de France Télévisions est revenu sur l’utilité de la chaîne France 4 et annonce également le projet Phoenix, grand média européen dédié aux jeunes.

“Nous avons besoin de garder France 4”

Malgré son sursis accordé grâce à ses bons et loyaux services durant le confinement, la chaîne jeunesse du service public doit cesser d’émettre l’été prochain. La PDG de France Télévisions estime que “le service public doit faire preuve d’utilité sociale”, et la chaîne rentre clairement dans cette dynamique d’après elle.

A son sens, face à la fracture numérique, France 4 est un moyen de fournir de l’information à tous les publics, y compris les plus jeunes. Si le groupe France Télévisions à lancé sa plateforme Okoo, tous ne peuvent pas y avoir accès. La chaîne disponible sur le canal 14 de la TNT et sa transformation durant la crise sanitaire permet de toucher également les populations n’ayant pas la possibilité d’utiliser son service numérique.

Cependant, la présidente ne se met pas en porte à faux du gouvernement et rappelle les règles du jeu : “C’est à l’état qu’il appartient de décider si nous pouvons continuer ce canal 14 ou si nous devons l’arrêter“.

Elle n’est pas la seule à défendre l’utilité de cette chaîne, puisque 42 sénateurs de tout bord demandent au gouvernement de revenir sur sa décision de supprimer la chaîne publique. Ils proposent de construire un nouveau modèle pour la chaîne, avec notamment la définition d’une plage de programmes destinés à la jeunesse de 6h à 20 heures. Le changement d’avis de la BBC, qui relancera sa chaîne education BBC en 2022 sert aussi d’argument à ce maintien de France 4.

Un nouveau projet européen

Nommée à la tête de l’Union européenne de radio-télévision en janvier dernier, Delphine Ernotte veut pousser plus loin la collaboration entre les états membres d’un point de vue culturel.

Elle annonce ainsi le lancement, “avant la fin de l’année“, d’un projet de média européen “tourné vers les plus jeunes et mobilisés pour l’écologie“. Sans pour autant donner trop de détails sur la teneur du projet ou sa forme, Delphine Ernotte a cependant révélé son nom : Phoenix.

En plus de cette annonce, la PDG de France Télévisions annonce également qu’à partir du 1er juillet, “les internautes pourront avoir accès gratuitement à l’ensemble des contenus éditoriaux, articles et images, des chaînes et radios publiques européennes”. Ces contenus seront “traduits et accessibles sur notre plateforme Franceinfo”, ajoute-t-elle.