Chemin de croix pour Orange qui cherche un nouvel actionnaire pour OCS

Chemin de croix pour Orange qui cherche un nouvel actionnaire pour OCS

L’opérateur historique a approché plusieurs groupes pour leur proposer d’entrer au capital de sa chaîne Orange Ciné Séries.

Un dossier complexe, mais Orange a de la suite dans les idées. D’après les informations de Capital, la chaîne de l’opérateur télécom connue notamment pour diffuser les plus gros succès d’HBO a approché plusieurs groupes de média français pour les faire entrer au capital. La chaîne HBO elle même aurait été contactée.

OCS est une “réussite commerciale” avec trois millions d’abonnés depuis deux ans, tous répartis assez équitablement chez tous les distributeurs (Free, SFR, Bouygues, Canal+). En effet, si Orange apportait la totalité de la clientèle de la chaîne il y’a dix ans, l’opérateur ne représente plus que 30% des revenus.

Il reste plusieurs ombres au tableau pour prendre une participation chez OCS. Tout d’abord, son prix : commercialisée 12€ par mois, la chaîne apparaît chère par rapport à Netflix ou Disney+. Une problématique connue de l’opérateur, qui admet que “le marché est devenu très concurrentiel”.

Autre obstacle, Orange ne détient que 66.6% du capital de la société élaborant le programme de la chaîne OCS SNC. Le reste est détenu par Canal+ et un potentiel acquéreur devrait ainsi cohabiter avec la chaîne cryptée. Cette même société devait atteindre l’équilibre en 2015, puis en 2017 cumule 260 millions de pertes en huit ans. Nouveau point rebutant : l’effectif de la chaîne comptant une centaine de personne, mais la plus grosse inquiétude reste à venir.

En effet, l’approvisionnement en programme de la chaîne est face à une énorme incertitude. Son principal contrat avec HBO expire fin 2022 et celui ci est pour beaucoup dans le succès d’OCS, permettant de diffuser des séries comme Game of Thrones ou Westworld… Et la chaîne américaine voit donc deux options s’offrir à elle : renouveler le contrat avec OCS, pour s’assurer des revenus confortables (le deal actuel pèse plus de 40 millions par ans) ou lancer sa propre plateforme HBO Max.

Si OCS assurait qu’un lancement de la plateforme phare de la chaîne en France était “peu probable pour plusieurs années encore”, la perte du contrat serait un coup dur pour la chaîne d’Orange. Son seul autre contrat cadre est sur les films produits par Sony Columbia. “Nous souhaitons renforcer nos séries américaines hors HBO pour être prêt à toutes les éventualités”, indique Orange.

Dernier poids sur les épaules d’OCS : ses lourdes obligations d’investissements dans les films et séries français. Un accord qui expire fin 2021 et les discussions pour son renouvellement ont déjà commencé. Si Orange ne s’exprime pas sur la recherche d’un nouvel actionnaire, il assure “ travailler et rester mobilisé sur les enjeux commerciaux et éditoriaux d’OCS pour réfléchir et continuer à développer sa réussite. La priorité d’Orange est aujourd’hui de contribuer à ce que les réglementations à venir prennent en compte l’ensemble de l’écosystème national auquel OCS contribue significativement. Nos abonnés continueront à bénéficier encore longtemps de l’exclusivité de l’ensemble du catalogue HBO”.