Test du Samsung Galaxy A41 disponible chez Free Mobile

Test du Samsung Galaxy A41 disponible chez Free Mobile

Univers Freebox vous propose aujourd’hui le test du Samsung Galaxy A41, un smartphone de milieu de gamme positionné sous la barre des 300 euros. Il a quelques atouts intéressants, mais traîne également quelques défauts.

 

Avant de passer au test, voici les principales caractéristiques du Galaxy A41 qui nous a été prêté par le constructeur et que l’on trouve à 259 euros dans la boutique Free Mobile, grâce à une réduction de 40 euros :


Fiche technique du Samsung Galaxy A41 : les caractéristiques


- Processeur : octa-core jusqu’à 2,0 GHz (chipset Helio P65)

- Mémoire vive : 4 Go


- Écran : dalle Super AMOLED 6,1 pouces avec une définition 2 400 x 1 080 pixels

- Audio : son sortant uniquement de la tranche inférieure

- Stockage : 64 Go extensible par carte MicroSD (slot dédié)


- Gestion SIM : deux logements Nano-SIM dédiés dans un tiroir de la tranche gauche

- Compatibilité 4G : support des bandes B1/B3/B5/B7/B8/B20/B28/B38/B40/B41

- Compatibilité 5G : non


- Triple capteur photo au dos (organisation en ligne) : 48 + 8 + 5 Mégapixels

- Capteur photo à l’avant : 25 Mégapixels dans une encoche goutte d’eau


- Prise casque 3,5 millimètres : oui (tranche inférieure)

- Connectique de charge : USB-C (tranche inférieure)

- Support Wi-Fi : version Wi-Fi 5

- Connectivité Bluetooth : version 5.0

- NFC : oui


- Batterie : 3 500 mAh non amovible

- Recharge filaire : support de la charge 15 Watts (bloc 9V/1,67A inclus dans la boîte)

- Recharge sans-fil : non


- Système d’exploitation : Android 10 avec l’interface One UI 2.5


- Solutions de déverrouillage : reconnaissance faciale ou lecteur d’empreintes digitales sous la dalle

- Patchs de sécurité installés durant notre test : janvier 2021


Une bonne prise en main

Au premier abord, le Samsung Galaxy A41 ne sort pas spécialement du lot. C’est un smartphone parmi d’autres. Une carte de la discrétion que l’on peut apprécier.

À l’oreille, c’est un peu décevant en revanche. La vibration de la coque perçue au moment de poser le smartphone sur la table ou d’un tapotement dans son dos n’est pas vraiment ce qu’on attend d’un smartphone sur ce segment tarifaire.

Et entre les mains ? Compact, fin et léger, le Galaxy A41 offre une bonne préhension. Le bloc photo arrière n’est pas trop imposant et n’a jamais gêné. Les maladroits devront toutefois faire attention en raison de la coque assez glissante. Plusieurs fois, notre attention a été attirée par un smartphone en train de se faire la malle.

AMOLED et FHD+, mais pas de stéréo

Si l’écran du Galaxy A41 repose sur une dalle AMOLED et propose la définition Full HD+, il fait l’impasse sur le taux de rafraîchissement élevé, bienvenu pour apporter plus de fluidité en navigation comme en jeu. Nous l’avons constaté avec un peu de soleil. Il pêche aussi un peu en luminosité lors d’un usage en extérieur. Enfin, pas de poinçon, mais une encoche goutte d’eau pour le capteur photo frontal.

Au niveau de l’interface, on peut régler la chaleur d’affichage et on dispose d’un filtre de lumière bleue pour réduire la fatigue oculaire. Sans oublier le mode sombre pour l’usage le soir.

Côté son, le Galaxy A41 ne propose pas le double haut-parleur stéréo qui fait toujours plaisir en vidéo ou en jeu. On a également un manque de relief et une saturation un poil désagréable à fort volume. Bref, on a vu mieux.

Au moins, le smartphone propose-t-il le mini-jack pour ceux qui apprécient le filaire. La connectique se trouve d’ailleurs au niveau de la tranche inférieure, non loin du port USB-C.

Quatre capteurs photo

Le Galaxy A41 dispose de trois capteurs photo au dos, dont un de 48 Mégapixels. Pour les selfies, il s’équipe d’un module 25 Mégapixels. À l’usage, rien de foufou. Au moins a-t-on l’ultra grand-angle toujours bienvenu, quelques flous d’arrière-plan pas trop mal réussis et un mode 48 Mégapixels qui permet de gagner en détail de près comme de loin. Pour les clichés en basse luminosité, il faudra activer l’”Optimiseur de scène” (la petite roue blanche sur fond bleu). Quand la lumière viendra à manquer, l’icône montrera un quart de lune et l’outil tentera quelques améliorations (mais rien de fameux, d’après nos observations). Le manque de réactivité se montrait enfin pénalisant dans le cas d’un sujet qui bouge un peu trop.

Ci-dessous, une photo de jour, puis sa version ultra grand-angle :

Une photo avec du flou d’arrière-plan :

Deux photos avec le mode 48 Mégapixels :

Une photo de nuit, puis sa version (légèrement) améliorée par l’optimiseur de scène :

Deux selfies avec le mode portrait, en intérieur et en extérieur :

Dual-SIM et 4G 700 MHz

Au regard de taille du tiroir SIM, il aurait été étonnant de ne pas trouver deux logements SIM et un emplacement MicroSD. Oui, vous n’aurez ainsi pas à choisir entre gestion dual-SIM et extension de la mémoire interne. Une bonne chose. Le Galaxy A41 est compatible 4G, y compris sur la 700 MHz (la B28 chère aux abonnés Free Mobile). Pas de 5G, en revanche.

Ci-dessous, des débits en extérieur :

Et d’autres, obtenus en intérieur :

Le multimédia : il s’en sort

Le Galaxy A41 permet de jouer dans des conditions honnêtes, c’est-à-dire sans devoir mettre les graphismes au minimum, sans saccades et sans surchauffe désagréable. Pour autant, ça n’est pas une bête de course non plus. Un redémarrage du smartphone ou l’installation d’une grosse application permet d’en prendre conscience. Que c’est long parfois.

Ci-dessous, les vitesses de la mémoire interne mesurées avec l’outil Disk Speed. Nous avions 224 Mo/s en écriture et 238 Mo/s en lecture.

Une autonomie moyenne, une charge rapide (mais pas trop)

La contrepartie de la finesse, c’est une batterie 3 500 mAh et une autonomie assez moyenne à la clé. Le mot “déjà” est venu plusieurs fois à l’esprit, en raison d’une autonomie qui fondait assez vite. Tenir la journée sera bien. Deux jours loin du secteur paraissent un peu compliqués.

Ci-dessous, un exemple d’utilisation : départ à 11h36 avec 100 % et arrivée le lendemain à 9h17 avec 20 %

-  25 minutes de jeu avec le son du smartphone

-  10 minutes de streaming audio avec le son du smartphone

-  50 minutes de streaming audio avec les écouteurs filaires

-  Consultation et alertes Gmail/Twitter

-  Surf sur Internet

-  Photos

-  12 téléchargements, dont 3 gros

-  5 mises à jour d’applications

-  Installation d’une mise à jour système

-  Fonctionnement continu de TousAntiCovid

-  Benchmarks

-  Tests de débit

Samsung fournit un chargeur 15 Watts qui permet de faire le plein en environ 2 heures. Pas de charge sans-fil pour le Galaxy A41.

Ci-dessous, un suivi de charge :

– 9h36 : 3 %

-  9h41 : 8 %

-  9h46 : 14 %

-  9h59 : 30 %

-  10h25 : 61 %

-  10h55 : 89 %

-  11h00 : 91 %

-  11h36 : 100 %

Le système Android 10 avec l’interface One UI 2.5

Au moment du test, nous avions une interface One UI 2.5 basée sur Android 10 avec les patchs de sécurité du mois de janvier 2021. Pas moyen d’avoir plus récent au moment d’écrire ces lignes.

L’interface One UI 2.5 propose quelques fonctions pratiques, dont :

– La navigation avec les touches ou les mouvements

-  L’affichage fractionné pour le multitâche

-  La barre latérale pour accéder aux applications favorites et aux outils (boussole, règle, niveau, etc.).

-  Le mode nuit

-  Le Game Launcher pour gérer ses jeux

-  Le centre de maintenance (batterie, stockage, mémoire et sécurité)

-  L’accès rapide au manuel (“Mode d’emploi”, en bas des paramètres)

Côté applications préinstallées dans le cadre de partenariats commerciaux, nous avions Facebook, OneDrive et Netflix. Impossible de les désinstaller. Nous pouvons seulement les désactiver.

Concernant enfin les solutions de déverrouillage, à savoir le lecteur d’empreintes sous la dalle ou la reconnaissance, elles ont fonctionné dès le départ, sans la nécessité d’un réenregistrement des empreintes ou des données du visage. La première manque toutefois de réactivité. On a vite fait de la délaisser pour la seconde.


VERDICT

Le Galaxy A41 a quelques atouts comme son format assurant une belle préhension, son écran AMOLED Full HD+, sa gestion dual-SIM, son extension MicroSD et sa connectique incluant le mini-jack. Ce smartphone pêche en revanche côté performances et autonomie. Il y a également cette partie photo nous épargnant les capteurs 2 Mégapixels à foison et offrant quelque chose d’assez satisfaisant sur cette gamme de prix, mais oubliant malheureusement le mode nuit. L’interface logicielle est assez bien faite, mais mériterait clairement une mise à jour. Le lecteur d’empreintes manque de réactivité. Le smartphone a récemment vu son prix baisser dans la boutique Free Mobile, en ce moment à 259 euros au lieu de 299 euros, et ça n’est pas un mal.