Test du OnePlus 9 par Univers Freebox : l’excellence sans superflus

Test du OnePlus 9 par Univers Freebox : l’excellence sans superflus

La semaine dernière, OnePlus a présenté les OnePlus 9 et OnePlus 9 Pro, deux smartphones haut de gamme profitant d’un partenariat avec le spécialiste suédois de la photo Hasselblad. Après le test du modèle Pro, Univers Freebox vous propose aujourd’hui celui du modèle standard.

Avant de passer au test, voici les principales caractéristiques du OnePlus 9 qui nous a été prêté par le constructeur et qui coûte 719 euros dans sa version 8/128 Go ou 819 euros dans sa version 12/256 Go. Il sera disponible à la vente le 26 avril.

 

 


Fiche technique du OnePlus 9 : les caractéristiques


-   Processeur : octa-core jusqu’à 2,84 GHz (chipset Snapdragon 888)

-   Mémoire vive : 8 ou 12 Go LPDDR5


-   Écran : dalle AMOLED 6,55 pouces
 avec une définition 2 400 x 1 080 pixels et un taux de rafraîchissement en 120 Hz

-   Audio : double haut-parleur stéréo

-   Stockage : 128 ou 256 Go en UFS 3.1 non extensible


-   Gestion SIM : deux logements Nano-SIM dans un tiroir de la tranche inférieure

-   Compatibilité 4G : support des bandes B1/B2/B3/B4/B5/B7/B8/B12/B13/
B17/B18/B19/B20/B25/B26/B28/B32/B66

-   Compatibilité 5G : support des bandes N1/N3/N5/N7/N8/N20/N28/
N38/N40/N41/N66/N78


-   Triple capteur photo dans un bloc rectangulaire au dos : 48 + 50 + 2 Mégapixels

-   Capteur photo à l’avant : 16 Mégapixels dans un poinçon en haut à gauche


-   Prise casque 3,5 millimètres : non

-   Connectique de charge : USB-C (tranche inférieure)

-   Support Wi-Fi : version Wi-Fi 6

-   Connectivité Bluetooth : version 5.2

-   NFC : oui


-   Batterie : 4 500 mAh non amovible

-   Recharge filaire : support de la charge 65 Watts (bloc 10V/6,5A inclus dans la boîte)

-   Recharge sans-fil : support de la charge 15 Watts


-   Système d’exploitation : Android 11 avec l’interface OxygenOS


-   Solutions de déverrouillage : reconnaissance faciale ou lecteur d’empreintes digitales sous la dalle

-   Patchs de sécurité installés durant notre test : 1er février 2021


 

L’effet waouh, là aussi

Comme le OnePlus 9 Pro, le OnePlus 9 fait son petit effet en sortie de boîte. Son design a d’ailleurs fait l’unanimité auprès de tous ceux qui ont pu l’avoir en main.

Si la coque de protection fournie avec le modèle Pro cache le joli design, ça n’est pas le cas avec celle incluse avec le modèle standard. Elle est en effet transparente.


(À gauche la coque fournie, à droite une coque optionnelle plus robuste)

Par rapport au même Pro de 6,7 pouces, le modèle standard de 6,55 pouces propose la même largeur, mais en étant un peu plus long. À 5 grammes près (192 grammes contre 197 grammes), le poids est aussi le même.

À noter enfin, pour les maniaques et les maladroits : la surcoque de protection ne sera pas de trop. La coque accroche en effet bien les traces de doigt et se révèle assez glissante.

AMOLED, 120 Hz, son stéréo

Avec une dalle AMOLED, une définition Full HD+, un taux de rafraîchissement 120 Hz et le poinçon discret pour le capteur photo frontal, l’écran du OnePlus 9 coche de nombreuses cases. Depuis les paramètres, il est d’ailleurs possible de calibrer l’écran (vif, naturel ou avancé) et de choisir le taux de rafraîchissement (60 Hz standards ou ou 120 Hz pour plus de fluidité au détriment toutefois de l’autonomie). On peut aussi créer une bordure virtuelle pour masquer totalement le poinçon. Pas pertinent, à nos yeux. Au moins, a-t-on cette possibilité.

À l’écoute, les deux haut-parleurs du OnePlus 9 produisent quelque chose d’équilibré, avec un juste dosage entre aigus, médiums et basses. Le rendu est également assez puissant pour un système son d’appoint. En vidéo ou en jeu, c’est tout simplement excellent. En l’absence de mini-jack, il faudra passer par l’USB-C ou le Bluetooth si vous comptez utiliser des écouteurs.

Quatre capteurs photo, un partenariat avec Hasselblad

Par rapport au OnePlus 9 Pro, le OnePlus 9 fait l’impasse sur le capteur téléphoto 8 Mégapixels. On retrouve outre cela les capteurs 50, 48 et 2 Mégapixels au dos (principal, ultra grand-angle et monochrome), ainsi que le capteur 16 Mégapixels à l’avant. Pour résumer, nous étions rarement déçus du résultat, avec des clichés assez réussis dans la plupart des situations.

Ci-dessous, une photo de jour puis sa version ultra grand-angle :

Ci-dessous, une photo de jour avec sa version ultra grand-angle et sa version zoomée 2x :

Deux photos, avec des sujets qui avaient tendance à gigoter (plus pour très longtemps, vous remarquerez, dans le premier cas) :

Deux photos avec le mode Super Macro (icône en forme de fleur en haut de l’application photo), à l’extérieur et en intérieur :

Une photo de nuit, puis sa version corrigée par le mode dédié (Paysage nocturne, en bas à droite de l’application photo) qui permet notamment de récupérer un ciel bleu foncé et des détails au fond :

Un selfie avec du flou d’arrière-plan :

Dual-SIM, 4G 700 MHz et 5G

Le smartphone est compatible 4G et 5G. Comme sur le OnePlus 9 Pro, le logo 5G est d’ailleurs apparu après l’installation d’une mise à jour de plus de 300 Mo. La gestion dual-SIM est également au programme avec la présence deux logements Nano-SIM dans un tiroir de la tranche inférieure.

Ci-dessous, des débits obtenus en intérieur :

Et d’autres, obtenus en extérieur :

Un smartphone taillé pour le multimédia

Chipset Snapdragon 888 sous le capot, 8 ou 12 Go de mémoire vive (12 dans notre cas) pour l’épauler, le OnePlus 9 fait tout fonctionner et très rapidement. Pas de surchauffe désagréable à signaler durant notre test, y compris en benchmark ou en jeu.

Les performances de la mémoire de stockage interne aident aussi. L’outil Disk Speed indiquait en effet 1,7 Go/s en lecture et 541 Mo/s en écriture. De quoi expliquer les installations très rapides et les temps de chargements réduits.

De quoi tenir la journée et faire le plein à toute vitesse

Pas facile de tenir deux jours sans se restreindre en multimédia, ce qui serait dommage avec un tel smartphone entre les mains. Nous franchissions en revanche à chaque fois la journée sans encombre et en avions encore un peu sous le pied.

Ci-dessous, un exemple d’utilisation : départ à 19h07 avec 100 % et arrivée le lendemain à 20h14 avec 19 % :

-  30 minutes de YouTube avec le son du smartphone

-  1 heure de streaming audio avec les écouteurs Bluetooth

-  35 minutes de jeu avec le son du smartphone

-  Consultation et alertes Twitter / Gmail

-  1 appel court

-  SMS/MMS

-  Surf sur Internet

-  Pas mal de photos (anniversaire)

-  3 téléchargements d’applications, dont 1 gros

-  4 mises à jour d’applications

-  Tests de débit

-  Fonctionnement continu de TousAntiCovid

Avec une charge 65 Watts, faire le plein se fait en un temps plus que confortable. Ci-dessous, un suivi de charge :

-  20h25 : 17 %

-  20h30 : 40 %

-  20h35 : 60 %

-  20h40 : 76 %

-  20h45 : 89 %

-  20h50 : 97 %

-  20h53 : 100 %

La charge sans-fil et la charge sans-fil inversée sont également de la partie. Le OnePlus 9 peut ainsi se charger en sans-fil, même si cela est moins rapide qu’avec le OnePlus 9 Pro (15 Watts au lieu de 50 Watts) et partager sa batterie en sans-fil. Partager sa batterie se fait d’ailleurs depuis le panneau des raccourcis avec l’icône “Chargement inversé”. Il faut au moins 15 % de batterie pour l’envisager.

Une interface basée sur Android 11

En sortie de boîte, nous avions l’interface OxygenOS avec une base Android 11, ainsi que les patchs de sécurité du moment de février 2021. Toujours pas de mise à jour vers les patchs de mars 2021 au moment où sont écrites ces lignes.

On retrouve des fonctions pratiques telles que :

-   La gestion avancée des gestes

-   Le mode sombre (un écran virant au noir)

-   Le mode confort de vision (un écran virant au jaune)

-   Le mode lecture (un écran chromatique ou monochrome)

-   L’écran partagé pour le multitâche

-   Le mode zen pour déconnecter un peu

-   L’application Jeux pour gérer ses jeux installés (performances, retour tactile, notifications, etc.)

-   Le bouton Alert Slide sur la tranche droite toujours aussi pratique pour basculer rapidement en mode sonnerie, vibration ou silencieux

Pas d’applications préinstallées en nombre sur le OnePlus 9. Nous avions simplement l’application de streaming vidéo Netflix. Impossible d’ailleurs de la désinstaller. On peut simplement la retirer de l’écran d’accueil.

Concernant les solutions de déverrouillage avancées, à savoir le lecteur d’empreintes digitales sous la dalle et la reconnaissance faciale avec le capteur photo avant, elles fonctionnaient à merveille dès le début. La reconnaissance faciale est d’ailleurs très rapide. Le bouton est à peine enfoncé et vous voilà sur l’écran d’accueil. Aucune attente.


VERDICT

Par rapport à sa déclinaison 9 Pro, le OnePlus 9 conserve la finition exemplaire, le chipset Qualcomm 5G dernier cri, la mémoire interne ultra rapide, l’excellente partie photo avec Hasselblad, la batterie permettant de passer la journée, la charge filaire ultra rapide et l’interface logicielle très complète. Celui-ci fait en revanche l’impasse sur la définition QHD+, le capteur téléphoto et la charge sans-fil 50 Watts qui restent pratiques sans pour autant être essentiels pour tout le monde. Il se présente ainsi comme une alternative intéressante pour les utilisateurs cherchant un smartphone ultra haut de gamme, mais pas encore prêts à débourser 1 000 euros.