Free Mobile annonce une perte de 100 000 abonnés, ses rivaux prennent les devants

Free Mobile annonce une perte de 100 000 abonnés, ses rivaux prennent les devants

Malgré des recrutements positifs sur l’année 2020, Free Mobile signe un quatrième trimestre dans le rouge. L’opérateur annonce la perte de 100 000 abonnés sur la période. Néanmoins, la rentabilité est toujours au rendez-vous et la montée en gamme se poursuit.

Stoppé net dans sa montée en puissance enclenchée il y a un an, l’opérateur de Xavier se voit une nouvelle fois impacté commercialement par son talon d’Achille, le forfait à 2€. Lors de la présentation des résultats annuels de sa maison-mère Iliad, Free Mobile annonce ce matin la perte de 100 000 abonnés nets entre le 30 septembre et fin décembre 2020 contre un gain de 70 000 abonnés lors de l’exercice précédent. “Une perte essentiellement attribuable à une régularisation des abonnés 2€ dans le cadre de la crise Covid-19”, justifie le trublion, mais nul doute que l’agressivité de ses rivaux y a aussi contribué. En 12 mois, l’opérateur aura vu 323 000 abonnés résilier leur forfait à 2€ ou migrer vers une offre supérieure.

Après avoir vu fuir 128 000 clients en 2019, l’opérateur redresse toutefois quelque peu la barre en 2020 avec 63 000 nouveaux abonnés mais reste aux antipodes de ses rivaux. Sur l’année, Bouygues Telecom a recruté 606 000 nouveaux clients contre 241 000 pour Orange et 273 000 pour SFR. L’opérateur de Xavier Niel ne peut donc suivre la cadence, sa “révolution mobile” semble aujourd’hui être une nécessité.

La montée en gamme continue pour Free Mobile

Tout n’est en revanche pas si noir pour Free Mobile, sa montée en gamme continue de progresser avec un gain de 386 000 abonnés nets sur l’année dont 60 000 au 4ème trimestre sur ses forfaits 4G/5G illimitée (50/100/150 Go pour les non abonnés Freebox). A fin décembre 2020, ils représentaient 64,0% de la base d’abonnés mobiles contre 61,4% à fin 2019. Son parc total s’élève à 13,4 millions d’abonnés mobiles, dont 8,6 millions en 4G et 5G. 

L’opérateur de Xavier Niel reste rentable sur le segment

Autre point positif, la hausse de 4,6% du chiffre d’affaires facturé aux abonnés en 2020 malgré l’impact négatif de la crise Covid-19. “Hors impact livres numériques, la croissance du chiffre d’affaires facturé aux abonnés a atteint 7,1% au 4ème trimestre reflétant une hausse organique de l’ARPU de 6,5% à 11,0 euros consécutive à la poursuite de la conversion des abonnés Forfait Série Free au Forfait 4G/5G illimitée après 12 mois”, rassure enfin l’opérateur.