Incendie chez OVH : quid des données prises dans les flammes ?

Incendie chez OVH : quid des données prises dans les flammes ?

Les données d’OVH situées dans le datacenter pris dans les flammes sont elles saines et sauves ? Plusieurs interrogations se posent suite à cet incident.

Un incendie qui soulève de nombreuses questions. L’incendie de la nuit de mercredi à jeudi dans un data center d’OVHCloud a touché entre 12 000 et 15 000 clients. On en sait désormais un peu plus sur l’incident majeur ayant touché le champion français, et il reste des zones d’ombres.

A priori, les alertes incendies ont fonctionné, mais le dispositif d’extinction diffère de la concurrence au sein de son datacenter. En effet, le Français aurait opté pour des sprinklers, arrosant les flammes quand d’autres acteurs du secteur utilisent un dispositif étouffant les flammes en les privant d’oxygène. Si la question de l’efficacité reste ouverte, l’origine du sinistre serait clairement identifiée. Il s’agirait d’un accident lié à l’intervention d’un technicien sur un onduleur électrique.

Des données parties en fumée ?

D’autres questions portent cette fois sur les serveurs pris dans les flammes. Les données ont-elles définitivement disparues ? La redondance, ou back-up, n’est pas systématique et est proposée par OVHCloud en option payante. Ainsi, pour certains clients, la réponse risque d’être oui. Il faudra cependant patienter encore quelques jours pour connaître l’étendue des dégâts. D’après un spécialiste américain relayé par BFM TV, ce sont 3.6 millions de sites Web utilisant les services d’OVH qui ont été rendus indisponibles suite à cet incendie.

L’incendie a en effet détruit un centre de stockage de données sur les quatre présents à Strasboug. Les trois autres sont actuellement à l’arrêt, et le redémarrage ne peut pas être immédiat, puisque redémarrer un serveur mouillé, c’est le risque de tout perdre. Les équipes du champion français sont mobilisées pour trouver une solution, notamment en installant de nouveaux serveurs. Le fondateur d’OVH Octave Klaba fait un point régulier sur l’avancée de la situation sur Twitter.

Source : le Figaro