Brexit : quel impact pour les abonnés Orange, Free et Bouygues Telecom ?

Brexit : quel impact pour les abonnés Orange, Free et Bouygues Telecom ?

La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne pose la question des frais d’itinérance pour les abonnés français : vont-ils devoir payer plus lorsqu’ils traverseront la Manche ?

Le Brexit a bien des conséquences et le milieu des télécoms n’échappe pas à la règle. Une fois la séparation actée le 1er janvier 2021, sera-t-il encore possible d’utiliser son forfait mobile et internet au Royaume-Uni sans surcoût ? Les opérateurs ont le choix et doivent adopter leur propre politique en matière d’itinérance (roaming).

Orange et Bouygues Telecom ont pour leur part affirmé maintenir leurs tarifs commerciaux actuels d’après le Figaro, Free pour sa part a maintenu la Grande-Bretagne dans la liste des pays sans surcoût. SFR ne s’est pas encore exprimé sur le sujet. Ainsi, pas de surcoût prévu pour les abonnés lorsqu’ils utiliseront leur forfait de l’autre côté de la Manche.

Plus de 1200 pages ont été rédigées pour fixer un accord global sur le Brexit. Publié le 24 décembre dernier, celui-ci reste assez évasif explique BFM. La seule directive étant d’inviter les opérateurs mobiles à faire preuve de transparence en matière de frais d’itinérance et à rendre publiques les informations concernant d’éventuels frais prélevés pour des SMS, MMS et appels passés en roaming.

Les frais de roaming pour les ressortissants européens se déplaçant dans un autre pays de l’UE ont été supprimés par une directive à l’échelle du vieux continent. Mais la sortie du Royaume-Uni pourrait changer la donne. Si le Brexit a été acté fin 2019, l’année 2020 était une période de transition pour le pays, durant laquelle les quatre grands opérateurs français n’ont pas remis en place de frais supplémentaires.