Projet Hexa-X : Nokia, Ericsson et Orange planchent déjà sur la 6G

Projet Hexa-X : Nokia, Ericsson et Orange planchent déjà sur la 6G

La 5G n’est qu’une nouvelle étape. Les industriels planchent déjà sur sa remplaçante, y compris en Europe où Nokia porte un projet “Hexa-X”.

Si l’heure est à la 5G, notamment en France où elle fait ses débuts commerciaux depuis peu, la prochaine génération mijote déjà dans les esprits. La 6G fait en effet l’objet de débats et de travaux en Corée du Sud et aux États-Unis, mais également en Europe. 

Financé par l’Union européenne, un projet nommé “Hexa-X” et mené par l’équipementier Nokia doit ainsi démarrer le 1er janvier 2021 et durer 2 ans et demi. D’autres industriels font partie de l’aventure, parmi lesquels l’équipementier Ericsson et les opérateurs Orange et Telefonica. Sans oublier les groupes Atos, Intel et Siemens. Les universités d’Oulu, en Finlande, et de Pise, en Italie, ont aussi rejoint le projet. 

L’objectif est de préparer le terrain, avec comme objectif la commercialisation des premiers équipements 5G d’ici 2030. N’est-ce pas un peu tôt pour en parler finalement ? Non, rétorquent les industriels, rappelant qu’il se passe en général une dizaine d’années entre les premiers travaux et la concrétisation d’une nouvelle technologie de communication. D’ici là, il s’agira notamment de définir une vision précise autour de cette technologie, mais aussi d’établir une feuille de route et de faciliter les interactions avec les agences gouvernementales.

De la 6G pour quoi faire ?

Chez Nokia, on a déjà une idée des apports de la future 6G, tout en gardant à l’esprit la jeune 5G. “Même s’il y a encore beaucoup d’innovation en 5G avec le développement de nouvelles normes, nous explorons déjà la 6G dans notre laboratoire de recherche. À l’ère de la 6G, nous verrons des applications qui connecteront non seulement les humains aux machines, mais aussi au monde numérique”, indique en effet Peter Vetter, responsable chez Nokia Bell Labs. Et d’ajouter que de tels réseaux auront “un sixième sens comprenant intuitivement nos intentions, rendant nos interactions avec le monde physique plus efficaces et anticipant nos besoins, améliorant ainsi notre productivité”. Tout un programme.

Sources : Bloomberg et BFMTV