Tech chez Free : focus sur la connectique Ethernet équipant les Freebox

Tech chez Free : focus sur la connectique Ethernet équipant les Freebox

Avec le petit dico des technologies utilisées par Free, c’est l’occasion d’approfondir vos connaissances du monde des télécoms et, par extension, des nouvelles technologies. Aujourd’hui, parlons un peu de la connectique Ethernet et de ses atouts.

Les Freebox proposent la technologie Ethernet pour raccorder en filaire des appareils ayant besoin d’un accès à Internet. Cela passe par la connectique RJ-45, à ne pas confondre d’ailleurs avec la connectique RJ-11 utilisée pour la téléphonie fixe et de plus petite taille (voir photo ci-dessous). Mais les box proposent aussi la technologie Wi-Fi, connue à travers les différents standards 802.11 (802.11n, 802.11ac, 802.11ax, etc.). Les dernières versions de ces technologies de communication annoncent des débits théoriques se comptant en Gigabit/s. Voilà pourquoi on entend parler de Gigabit Ethernet et Wi-Fi Gigabit.

Ethernet quand c’est possible

Choisir un mode de connexion ou l’autre dépend évidemment des possibilités de l’appareil (player TV, ordinateur, smartphone, tablette tactile, console de jeu, enceinte intelligente, etc.). Les attentes des utilisateurs en matière de connexion (stabilité, performances et praticité) entrent également dans l’équation.

Dans le cas d’un player TV, d’une console de salon ou d’un ordinateur de bureau, les deux types de connexion sont envisageables. Le raccordement en Ethernet aura toutefois pour avantage de ne pas être sujet aux interférences des autres appareils en sans-fil ou aux obstacles tels que les meubles ou les murs, offrant de ce fait plus de stabilité et de performances. Mieux vaut ainsi un ordinateur connecté en filaire si vous êtes adeptes des jeux en ligne ou si vous voulez regarder la télévision avec une forte définition.

Si la technologie Ethernet apparait comme la solution optimale, elle ne fera pas de miracle dans le cas d’une ligne Internet présentant des problèmes de stabilité ou de débit. Elle n’en reste en effet que le relais pour connecter vos appareils à Internet.

Le coup de pouce du CPL

Si vous voulez absolument recourir au filaire sans forcément tirer de très longs câbles dans toute la maison, il existe la solution du CPL, que Free propose d’ailleurs à ses abonnés avec ses FreePlugs. Cette technologie utilisant le réseau électrique de la maison vient en prolongation d’une liaison Ethernet, permettant ainsi de dissimuler une partie du réseau filaire déployé dans l’habitation. Pour envisager le CPL dans de bonnes conditions, il convient d’avoir un réseau électrique en bon état.


(Crédit Fnac.com)

Quand le Wi-Fi s’impose

Dans certains cas, la connexion Wi-Fi s’impose ou apparait plus judicieuse. Une connexion Wi-Fi s’impose en effet dans le cas d’un smartphone ou d’une console de jeu portable, ces types d’appareils étant en effet dépourvus de port Ethernet. À défaut d’être obligatoire, la connexion Wi-Fi tombe par ailleurs sous le sens avec un appareil nomade comme un ordinateur portable, même si celui-ci présente un port Ethernet. Elle se montrera enfin bienvenue si vous voulez éviter à tout prix les fils dans lesquels se prendre les pieds, auxquels pourront s’attaquer les animaux domestiques et se montrant rarement esthétique dans un intérieur.