5G : Orange veut tordre le cou à certaines inquiétudes

5G : Orange veut tordre le cou à certaines inquiétudes

Équipement nécessaire pour profiter de la 5G, obligation de prendre le train en marche ou encore évolution du niveau d’exposition aux ondes, voilà quelques-unes des interrogations abordées dans un moment vrai ou faux.

S’apprêtant à faire ses premiers pas en France, la 5G suscite beaucoup d’interrogations, voire d’inquiétudes. Tour à tour, les acteurs et spécialistes du domaine des télécoms viennent ainsi apporter des éléments de réponse pour expliquer, rassurer.

Aujourd’hui, Orange y va d’une vidéo sur sa chaîne YouTube pour démêler le vrai du faux à propos de la 5G. L’opérateur historique rappelle ainsi que la 5G consomme moins d’énergie que ses devancières (il avait d’ailleurs expliqué les différents mécanismes), qu’elle permettra de désengorger les réseaux, qu’elle nécessitera un smartphone compatible et qu’elle permettra de pousser de nouveaux usages tels que la ville intelligente ou la télémédecine. À propos des smartphones à remplacer, l’agrume rappelle qu’il existe des solutions de recyclage. Un recyclage auquel participent d’ailleurs les quatre opérateurs.

Orange revient également sur la fausse idée selon laquelle la 5G remplacerait les 3G et 4G, forçant ainsi la main aux utilisateurs. “La 5G vient en complément des réseaux existants comme la 4G ou la 3G”, rappelle l’opérateur. Orange entend également tordre le cou à une idée selon laquelle “10 fois plus de débit avec la 5G, c’est 10 fois plus d’ondes”. L’agrume rappelle que la 5G devra respecter les mêmes limites d’exposition réglementaires que les précédentes technologies. Dans un reportage diffusé sur France 3, l’ANFR, le gendarme des ondes, constatait d’ailleurs, preuve à l’appui, qu’il n’y a pas plus d’émission d’ondes avec la 5G par rapport à la 4G.