Exposition aux ondes : preuve à l’appui, l’ANFR constate qu’il n’y a pas plus d’émission avec la 5G par rapport à la 4G

Exposition aux ondes : preuve à l’appui, l’ANFR constate qu’il n’y a pas plus d’émission avec la 5G par rapport à la 4G

Comme pour les précédentes générations de téléphonie mobile, l’ANFR réalise des mesures sur le terrain avec la 5G en cours d’expérimentation. Le gendarme des ondes se veut d’ailleurs rassurant : les niveaux d’exposition mesurés sont “comparables”.

Dans le cadre d’un reportage diffusé sur la chaîne France 3 consacré aux ondes émises par les antennes-relais de téléphonie mobile, celles qui suscitent des craintes chez certains, l’ANFR rappelle son rôle de gendarme des ondes en France et de garant de la sécurité des citoyens.

On y aperçoit en effet des ingénieurs envoyés sur le terrain en train de mesurer le niveau d’exposition auprès d’une antenne 5G installée au coeur de la capitale, où une conférence citoyenne doit d’ailleurs être organisée afin de mettre à jour la charte de bonne conduite encadrant le déploiement des antennes par les opérateurs et d’y intégrer le paramètre 5G. Les ingénieurs indiquent que le niveau d’exposition pourra être plus élevé durant les transmissions par rapport à la 4G, mais que la durée de ces transmissions sera pour sa part moindre. En somme, le niveau d’exposition sera équivalent, grâce au fonctionnement intelligent des antennes.