Le Play Store désigné comme principal responsable des malwares sur les smartphones Android

Le Play Store désigné comme principal responsable des malwares sur les smartphones Android

Selon une étude, le Play Store est la plate-forme de téléchargement officielle des appareils Android, mais aussi le principal canal pour la diffusion des malwares.

Menée par des chercheurs de NortonLifeLock et de l’Institut du logiciel IMDEA à Madrid, une étude s’est intéressée aux malwares Android, et plus précisément au chemin utilisé pour arriver jusqu’aux utilisateurs. Pour cela, les chercheurs ont étudié les installations d’applications sur plus de 12 millions d’appareils Android entre juin et septembre 2019. Au cours de la période, plus de 34 millions d’installations enregistrées pour plus de 7,9 millions d’applications uniques.

Il apparaît que les applications malveillantes ont été installées dans 67,5 % des cas par le biais du Play Store, le store officiel de l’écosystème Android. Le reste a pu arriver grâce aux stores alternatifs (10,4 %) régulièrement pointés du doigt par Google, mais également par le biais du navigateur Web, d’un lien dans une messagerie instantanée, d’un partage de fichiers, d’une installation depuis le gestionnaire de fichiers, d’une préinstallation ou encore d’une restauration.

La bonne nouvelle dans l’histoire, c’est que Google redouble d’efforts pour assainir sa plate-forme de téléchargements et protéger les utilisateurs. Le géant de Mountain View opère en effet régulièrement quelques évictions d’applications infectées ou au comportement ne respectant pas les conditions d’utilisation.

Source : ZDNet