Blackpills : le Netflix de poche décomplexé va débarquer à la carte sur les Freebox au prix de 2,99€/mois

Blackpills : le Netflix de poche décomplexé va débarquer à la carte sur les Freebox au prix de 2,99€/mois

 

Comme prévu, le service SVoD made in France aux sujets aussi délicats qu’audacieux va débarquer sur les box de Free mais aussi d’SFR et Bouygues d’ici la fin de l’année. Il sera proposé notamment à la carte au prix de 2,99€/mois.

Lancé en 2017 et financé par Xavier Niel, le service de séries pour mobile first et non only, poursuit sa nouvelle stratégie initiée en avril 2019, à savoir se concentrer sur la production de contenus avec la volonté d’intégrer directement les bouquets optionnels des opérateurs télécom. La plateforme a d’ores et déjà signé des accords avec 25 opérateurs dans 20 pays, de quoi viser 300 millions de clients. Avec son application, retirée l’année dernière des magasins d’application dans les pays où un deal a été signé avec un telco, comme en France, Blackpills a réussi à séduire 4 millions d’utilisateurs à travers le monde.

Si les contenus décomplexés de la plateforme française sont proposés au sein du bouquet Pickle TV de l’opérateur historique depuis fin 2018, son arrivée sur les box de Free, SFR et Bouygues et Molotov interviendra d’ici la fin de l’année. Mais sous quelle forme ? “Le service sera proposé sur ce modèle de bundle (pack) chez SFR ainsi qu’à l’unité aux abonnés Bouygues Telecom, Free et Molotov, moyennant 2,99 euros par mois”, révèle aujourd’hui Stratégies.

En pleine évolution, Blackpills est actuellement en discussions des acteurs de l’AVOD, comme Pluto TV et compte bien créer de la valeur sur ce segment. En 2020, son chiffre d’affaires devrait avoisiner les 6 et 6,5 millions d’euros.

Si son ancien rival Studio+ de Vivendi a coulé, le service de SVOD détenu par Xavier Niel, Patrick Holzman (cofondateur d’Allociné) et Daniel Marhely (Deezer) doit sa survie non seulement à sa stratégie de distribution mais aussi à son studio de production lancé en mars 2019. Celui-ci multiplie les créations originales avec une centaine de séries et films à son actif. Sans oublier des productions pour des tiers comme par exemple Netflix avec « Bonding ». La plateforme ne s’est également pas entêtée à produire seulement des formats courts pour smartphone, en rallongeant la durée de ses productions si nécessaire. Son coeur de cible reste les millenials. Reste à savoir si ses applications Android et iOS vont refaire surface en France