Bouygues Telecom devient le premier opérateur à choisir Google pour la publicité ciblée via ses box, bientôt Free ?

Bouygues Telecom devient le premier opérateur à choisir Google pour la publicité ciblée via ses box, bientôt Free ?

La publicité segmentée est une réalité en France depuis le mois dernier. Bien décidé à devenir un acteur de cet écosystème, Bouygues Telecom annonce un partenariat inédit avec Google.

C’est fait, Google entre sur le marché de la télévision linéaire en France. Après avoir hésité, Bouygues Telecom a décidé de miser sur la technologie du géant américain pour développer une offre de publicité TV segmentée. Si un partenariat a été signé en décembre dernier, l’opérateur l’a finalement officialisé hier en annonçant avoir retenu Google Ad Manager à l’issue d’un appel d’offre réunissant les différentes solutions d’adserving disponibles dans le monde.

Proposer une solution full stack rapidement et demander à chaque téléspectateur son consentement

Bouygues Telecom devient ainsi le premier partenaire à utiliser la plateforme complète de diffusion d’annonces de la firme de Mountain View dans un environnement box. “Cet adserver est reconnu pour sa robustesse, sa facilité d’utilisation et sa capacité d’interconnexions avec de nombreux autres adservers et plateformes adtech. Google Ad Manager peut par ailleurs offrir une expérience utilisateur optimisée pour le contenu adressable”, explique l’opérateur. La filiale de Bouygues prévoit ainsi de proposer “rapidement” à savoir au premier trimestre 2021 si tout va bien, une solution de bout en bout aux régies des médias partenaires, qui leur permettra d’adapter les spots publicitaires aux téléspectateurs qui l’auront autorisé. Rien ne se fera donc sans l’accord des abonnés et ce dans le strict respect de la réglementation des donnés personnelles.

Google frappe donc un grand coup à l’heure où les chaînes françaises refusent de collaborer avec le mastodonte américain du fait de son hégémonie sur le “digital”. De son côté, Free se pencherait aussi sur la publicité ciblée mais rien n’était encore fixé en décembre dernier, a révélé le JDN . Disposant de deux box tournant sous Android, à savoir la Freebox Mini 4K et la Pop, l’opérateur de Xavier Niel pourrait en toute logique emboîter le pas à son rival. “Google va sans doute réussir à sécuriser deux opérateurs télécoms sur quatre”, a commenté à ce propos un concurrent.

Pour sa part, Altice a déjà fait son choix en jetant son dévolu sur la technologie de Freewheel comme TF1 et de nombreuses chaînes. A contrario, Orange devrait privilégier le développement en interne.

Pour rappel, la publicité segmentée est autorisé pour la télévision linéaire depuis le 7 août dernier. Bouygues Telecom et Orange ont dores et déjà signé récemment un partenariat avec France Télévisions afin de proposer des publicités ciblées sur les chaînes du groupe TV depuis leurs box.