Face à une antenne Free pouvant gâcher le paysage, les opposants réussissent à faire entendre leur voix

Face à une antenne Free pouvant gâcher le paysage, les opposants réussissent à faire entendre leur voix

Son projet d’antenne-relais rencontrant une vive opposition, Free y renonce. L’opérateur doit ainsi chercher un autre emplacement.

Précédemment, nous évoquions une fronde face au projet d’installation d’une antenne-relais de Free dans les marais de Bourges, une zone en partie classée dans le département du Cher.

Alertés par les passages des techniciens venus étudier le terrain, les riverains et associations n’avaient en effet pas tardé à monter au créneau. Pas question pour certains d’avoir un pylône de 32,85 mètres sous leurs fenêtres et pour d’autres de voir la “beauté des lieux remise en cause par un immense pylône”.

Le dossier avait également été l’occasion d’une passe d’armes sur les réseaux sociaux entre Yann Galut (PS) et Philippe Mousny (LR), candidats aux élections municipales. Le second accusait en effet le premier de manipulation par l’affolement de la population face à une installation en territoire sauvegardé qui sera “refusée, quelle que soit la volonté politique”.

Dans ce contexte de tensions, où il fait face à la colère des riverains et associations, mais également à la désapprobation de la mairie, Free a fait savoir au député François Cormier-Bouligeon qu’il renonçait à son projet d’antenne-relais dans les marais et qu’il allait par conséquent étudier un autre emplacement.

Source : France Bleu