Nokia sur le point d’annoncer un nouveau plan social en France

Nokia sur le point d’annoncer un nouveau plan social en France

En difficultés sur le dossier de la 5G, Nokia s’apprête à annoncer un plan de transformation qui se traduira par de nouveaux licenciements en France.

Le 22 juin, le Comité social et économique de Nokia organisera une réunion avec comme sujet “un projet de transformation en France”. Cela laisse entrevoir un nouveau plan social, le quatrième depuis le rachat d’Alcatel-Lucent par le groupe finlandais en 2016.

Pour Nokia, il s’agit de se réorganiser, alors qu’il comptait profiter des difficultés rencontrées par Huawei sur fond de guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis et qu’il se retrouve malgré tout distancé par ses concurrents sur le dossier de la 5G. Il détient en effet 18,8 % du marché, contre 33 et 26,6 % pour les Chinois Huawei et Suédois Ericsson. Un contrat avec China Mobile, premier opérateur mobile de l’Empire du Milieu, lui a même échappé en avril dernier. Autre signe d’une mauvaise passe : Rajiv Suri a annoncé sa démission du poste de PDG en mars dernier et sera remplacé par Pekka Lundmark en septembre prochain.

Fragilisé, Nokia fait par ailleurs l’objet de rumeurs concernant un rachat de sa division câbles sous-marins Alcatel-Lucent Submarine Networks (ASN) et un rachat par une société américaine qui permettrait aux États-Unis de contrer Huawei.

Nokia compte 5 200 collaborateurs, dont 2 600 dans sa division R&D. D’ailleurs, s’il a supprimé 1 200 emplois lors des trois derniers plans sociaux, dont 400 en 2016 et 597 en 2017, il en a également créé 500 en R&D.

Sources : La Tribune et BFM TV