Molotov va se lancer dans la vente et la location de films et séries

Molotov va se lancer dans la vente et la location de films et séries

Molotov veut diversifier son modèle économique et devenir une marketplace de la TV.

Après seulement 3 années d’existence, Molotov compte aujourd’hui plus de 11 millions d’utilisateurs enregistrés et 200 000 abonnés payants, devenant ainsi le leader français de la distribution de programmes en streaming. La Coupe du monde 2018, la dernière saison de Game of Thrones (OCS), l’arrivée de la chaîne Adult Swim ( Rick et Morty) et le confinement, lui ont permis de séduire étape par étape le public.

Après une année 2019 pourtant très mouvementée pour Molotov, marquée par le sauvetage à 30 millions d’euros de Xavier Niel, la plateforme OTT conserve son indépendance et se développe. Deux ans, c’est le temps nécessaire pour arriver à l’équilibre selon la startup. Pour l’heure, son chiffre d’affaires est en croissance, porté à 90% par les abonnements, Molotov ambitionne de faire baisser cette part à 50%. Pour cela, le service de télévision par internet souhaite diversifier son modèle économique. D’ici la fin de l’année, “Molotov proposera des séries, des films et des documentaires à ses utilisateurs avec l’objectif global de devenir une marketplace de la télé”, a révèle dans les lignes de l’Opinion, son directeur général, Grégory Samak, De la location et de la vente de vidéos à la demande donc. Un nouveau pari. 

Depuis fin 2019, Molotov étoffe sans cesse son catalogue en accélérant notamment sur le divertissement (chaînes Viacom et Turner avec Adult Swim), l’information (Altice / NextRadioTV, RT France), le sport (Sport en France), l’ethnique avec l’intégration de chaînes en provenance d’Afrique et du Maghreb. Après l’arrivée récente d’une « Gamer Zone » dédiée aux mordus de gaming, ou encore d’une rubrique éducation et l’intégration d’une plateforme de documentaires (Spicee), l’offre va encore s’élargir au cours de l’année.

 

Source : L’Opinion