Coronavirus : lancement d’un numéro de téléphone pour aider et repérer les malades en France

Coronavirus : lancement d’un numéro de téléphone pour aider et repérer les malades en France

L’INSERM a lancé aujourd’hui AlloCovid, sa plateforme téléphonique mettant l’intelligence artificielle au service de la lutte contre la pandémie en France.

Une initiative inédite dans le monde : une permanence téléphonique permettant de réceptionner les appels de personnes se pensant atteint par le Coronavirus. Sa spécificité ? Pas d’être humain au bout du fil, mais des robots qui ont pour but d’assister les personnes appelant la plateforme “AlloCovid”.

Des assistants virtuels pour lutter contre le Covid-19

Le numéro est désormais fonctionnel, ainsi, si vous appelez le 0 806 800 540, un assistant virtuel répondra à vos interrogations. La plateforme compte déjà un millier de robots prêts, pour pouvoir gérer le même nombre d’appels en simultanés, à toute heure de la journée ou de la nuit et ce même le weekend.

Cet appel durera trois minutes et le directeur de l’équipe de l’INSERM à l’origine du projet l’explique ainsi sur France Inter : ” Les citoyens appellent dès qu’ils ont le moindre symptôme, ils répondent à un questionnaire et l’assistant intelligent (un robot) leur donne des conseils “. Simple comme bonjour, à la suite de cet appel, les personnes concernées sauront ainsi s’ils doivent consulter leur généraliste, appeler le 15 ou même simplement s’ils ne sont pas concernés.

Une autre facette de cette utilisation est la capacité de récolter des données, pas sur les personnes en elle même ou leur ligne, mais simplement sur l’état de la pandémie en France. En effet, lors de cet appel, le malade doit annoncer son code postal, ce qui permet de localiser par exemple un foyer infectieux ou du moins, de savoir où se trouvent des personnes symptomatiques en France. Le membre de l’INSERM affirme cependant que “le numéro de la personne est détruit, c’est complètement anonyme“. Cela permettra ainsi de réagir rapidement en cas d’apparition du virus dans une commune où aucun cas n’avait été relevé. 

Plus on identifie tôt le début d’une contamination, plus vite on endigue le virus ” explique-t-il, ce qu’AlloCovid permettrait ainsi de faire. Si pour l’instant, 1000 robots sont déployés, le professeur Jouven annonce pouvoir doubler le nombre d’appels gérables en simultanés en 24h, voir le tripler en 48h. Concernant cette initiative, il ajoute que “c’est la première fois qu’un tel système d’intelligence artificielle est déployé en santé publique” .

L’appel est bien sûr gratuit. AlloCovid a été réalisé par l’INSERM, Voyageurs SNCF et Allo-Media, avec le soutien de Santé Publique France.