VOD : Un marché anecdotique mais prometteur

VOD : Un marché anecdotique mais prometteur

<>

Une quarantaine d’offres émanent d’opérateurs de télécommunications comme Orange, Neuf, Free, SFR ou Alice, qui proposent des offres "triple play" (Internet, téléphone et télévision). De chaînes de télévision comme Canal+, TF1, France Télévisions, M6 ou Arte. De distributeurs comme Darty, la Fnac, Carrefour ou Virgin. De plates-formes indépendantes comme Glowria, VoDéo. De sociétés indépendantes comme MK2, Universciné. Mais aussi de câblopérateurs ou de portails Internet.

D’où vient cet engouement récent ? En 2007, 7 % des internautes français avaient loué, pour 24 ou 48 heures, un programme en VOD – un film dans 63 % des cas. Longtemps réduite et peu attractive, l’offre de films devient plus significative : selon l’Observatoire de la VOD, 2 500 longs métrages étaient disponibles fin décembre 2007 sur sept principales plates-formes. Soit 1 155 titres de plus en un an.

Lire l’intégralité de l’article sur Le Monde