Malgré ses bons résultats financiers, Altice/SFR va mettre massivement ses salariés en chômage partiel

Malgré ses bons résultats financiers, Altice/SFR va mettre massivement ses salariés en chômage partiel

Dans cette période de crise, il y a ceux qui vont prendre leur part pour le bien du pays et ceux qui en profitent. Altice a fait clairement le choix d’en profiter, sur le dos des contribuables, dénoncent les syndicats.

C’est une partie très importante des salariés d’Altice, dont ceux de SFR, qui vont être mis au chômage partiel. Sur les 9000 employés français, la direction a annoncé aujourd’hui que 40% à 50% vont être mis au chômage partiel, mais selon les syndicats ce serait plutôt 60%. Ces derniers estiment que la direction profite d’un déplorable « effet d’aubaine ». La CFDT indique ainsi dans un tract que « dans le contexte actuel où s’organise la solidarité » c’est un « projet funeste et cynique qui vise à tirer profit de la détresse collective pour préserver des résultats économiques ». 

Concrètement, SFR va profiter du dispositif exceptionnel de chômage partiel pour toucher des aides de l’Etat. Celles-ci représentent 84% du salaire net de chaque employé, qui va donc voir ses revenus baisser de 16%. « S’il est certain que nos entreprises seront, comme toutes les autres, affectées d’une manière ou d’une autre par les mesures exceptionnelles de confinement qui s’imposent à beaucoup, il est tout aussi évident que par sa taille et sa nature, notre entreprise est l’une des plus mal placées pour faire appel au chômage partiel » estime la CFDT

SFR justifie sa décision par la fermeture des 600 boutiques SFR en France. « Mais nous ne virons personne. Les employés reviendront au travail après la crise » a assuré Patrick Drahi. Mais le secrétaire central du CSE d’Altice France,estime pour sa part qu’une “entreprise comme SFR [ne] peut justifier de la nécessité de réduire son activité et mettre au chômage partiel près des deux tiers de ses salariés alors que durant cette période de confinement SFR continue à générer la quasi-intégralité de ses sources de revenu”. Chez les autres opérateurs, Free a d’ailleurs fait le choix de ne pas mettre de salariés en chômage partiel pour le moment.

Et cette décision paraît d’autant plus opportune que les finances d’Altice vont bien puisque ses résultats en Europe ressortent à 14,8 milliards d’euros, en hausse de 5% sur douze mois. Par ailleurs, précise Libération, “Altice n’a visiblement pas de problème de trésorerie, puisqu’elle dit avoir 4,9 milliards d’euros de liquidités”

Source : Libération