Free Mobile : quand des candidats aux élections municipales s’opposent à l’arrivée de sa 5G

Free Mobile : quand des candidats aux élections municipales s’opposent à l’arrivée de sa 5G

A l’approche des élections municipales, des candidats à la mairie de Quimper dans le Finistère en Bretagne, s’opposent à l’arrivée d’une antenne 5G de Free Mobile.

Retour dans la capitale de Cornouaille où Free Mobile prévoit d’implanter un nouveau pylône 4G et 5G au grand dam de certains riverains. Ironie de l’histoire, ce projet fait suite à l’abandon d’une antenne de l’opérateur voulu par les habitants d’un quartier voisin. Fermement opposés à cette implantation , les riverains rassemblés en un collectif comptent sur le futur maire pour agir. Comme annoncé la semaine dernière, les réfractaires ont envoyé un courrier à tous les candidats aux élections municipales dans la commune.

Trois candidats dont le maire disent non

Certains d’entre eux s’emparent aujourd’hui du sujet et s’opposent vivement à l’arrivée de la 5G dans la commune. «  Nous sommes contre la 5G et nous ferons tout pour qu’elle ne s’installe pas à Quimper » lance dans les lignes du Telegramme la tête de liste de « Choisir l’écologie », laquelle demande un moratoire national. “Le principe de prévention n’est pas respecté car nous savons très bien que ça a des conséquences sur la santé et, en plus, c’est préjudiciable pour l’environnement”, a-t-elle ajouté. Un argument partagé par la liste “Quimper Ensemble” qui regrette l’absence de concertation avec les riverains. « nous ne souhaitons pas ce type d’implantation sans avoir eu l’avis de l’ARS concernant l’impact sur la santé. Si, demain, nous sommes en responsabilité, nous investiguerons là-dessus », a la candidate de la liste de gauche.

Egalement candidat à sa propre succession, le maire a pour sa part fait savoir que le projet de Free Mobile “a fait l’objet d’une décision de refus de la part de la mairie de Quimper en date du 3 décembre 2019”. Les raisons sont purement juridiques, à savoir “l’absence d’accord express de la Ville sur l’occupation du foncier et en raison de plans masse, en coupe et en élévation, pas produits à l’échelle indiquée.”

Une trentaine de riverains se sont réunis ce week-end au vélodrome là où l’opérateur prévoit d’ériger un pylône d’une vingtaine de mètres à la place d’un poteau d’éclairage à proximité d’une installation d’Orange. Free souhaite débuter les travaux ce mois-ci, pour une mise en service en mai 2020.