Crosscall Core-X3 : voici le test du smartphone robuste disponible chez Free Mobile, chutes et plongeons compris

Crosscall Core-X3 : voici le test du smartphone robuste disponible chez Free Mobile, chutes et plongeons compris

Avis aux maladroits et baroudeurs, Free a récemment ajouté le smartphone Crosscall Core-X3 dans sa boutique en ligne. Nous l’avons utilisé quotidiennement durant une semaine, chutes et plongeons inclus. Voici notre test et notre avis à son sujet.

Avant de passer à ce test, voici un rappel des principales caractéristiques du Crosscall Core-X3 qui nous a été prêté par la marque et qui coûte 279 euros :


Fiche technique du Crosscall Core-X3 : les caractéristiques


-   Processeur : quad-core 1,4 GHz (chipset Snapdragon 425)

-   Mémoire vive : 2 Go


-   Écran : dalle IPS 5 pouces avec une définition HD+ (1 280 x 720 pixels)

-   Audio : son produit par un haut-parleur en bas du dos

-   Stockage : 16 Go (extensible par MicroSD, grâce à un slot hybride Nano-SIM/MicroSD)


-   Deux logements Nano-SIM/Nano-SIM accessibles dans un tiroir de la tranche gauche

-   Compatibilité 4G : support des bandes B1/B2/B3/B7/B8/B20/B28

-   Compatibilité 5G : non


-   Capteur photo au dos : 8 Mégapixels

-   Capteur photo à l’avant : 5 Mégapixels


-   Prise casque 3,5 millimètres : oui (tranche supérieure, derrière un cache)

-   Connectique de charge : USB-C (tranche inférieure, derrière un cache)

-   Support Wi-Fi : 802.11 b/g/n

-   Connectivité Bluetooth : version 4.2

-   Support NFC : oui


-   Batterie : 3 500 mAh

-   Recharge filaire avec le bloc 10 Watts (5V/2A) fourni

-   Recharge sans-fil : non


-   Système d’exploitation : Android 8.1 Oreo (pas de mise à jour prévue)


-   Solutions de déverrouillage avancées : non

-   Patchs de sécurité installés durant notre test : septembre 2019


-   Résistance à l’eau : jusqu’à 1,5 mètre de profondeur pendant 30 minutes

-   Résistance aux chutes : hauteur de 2 mètres

-   Résistance aux grosses variations de température : -25 à + 50°C


 

Mon nom est brique, “LA Brique”

 

Avec son aspect massif au regard du petit écran 5 pouces et de la batterie plutôt standard qu’il propose, le Crosscall Core-X3 n’a pas tardé à avoir son petit surnom au sein de la rédaction : la brique.

Entre les mains, ensuite, le smartphone n’est ni trop gros, ni trop lourd. Il offre d’ailleurs une bonne préhension avec son revêtement en silicone. Une bonne chose si vous êtes maladroit.

 

Un écran dépassé, un son correct

 

Parlons maintenant de l’écran du Core X3, dont les couleurs apparaissent bien fades et dont la luminosité n’est pas exceptionnelle. Mais ce sont surtout ses énormes bordures qui interpellent et nous font faire un sacré bon dans le temps à l’heure des écrans borderless.

Produit par un haut-parleur au dos, le son, lui, n’est pas désagréable. Il se laisse écouter, mais pas à plein volume, par contre. Les aigus deviennent en effet un poil agressifs. Toujours au chapitre son, on notera la présence du mini-jack, planqué derrière un cache en caoutchouc de la tranche supérieure.

D’ailleurs, les écouteurs fournis sont plutôt sympas et produisent de bonnes basses. Ils pêchent en revanche sur les médiums, donnant un côté un peu étouffé à la musique. Dommage.

 

La photo ? Oubliez…

 

Avec un smartphone potentiellement utilisé par les baroudeurs (et baroudeuses, évidemment), la partie photo est une véritable déception. C’est fade et baveux. Même pour de la photo d’appoint, on hésite vraiment à dégainer le smartphone. Un constat qui vaut pour le capteur photo frontal de 5 Mégapixels, comme pour le module photo dorsal 8 Mégapixels.

Ci-dessous, des exemples de clichés en extérieur :

Un exemple d’une photo en extérieur, puis ses versions zoomées 3x puis 8x :

Des photos prises en intérieur, dans une zone commerciale bien éclairée :

Des selfies en intérieur et en extérieur :

Et des photos de nuit :

 

Le jeu : pas trop pour lui

 

Avec un petit chipset Snapdragon 425 et seulement 2 Go de mémoire vive, le Core-X3 est loin d’être une bête de course sur le papier. À l’usage, c’est fluide tant que l’on reste des applications peu gourmandes comme le surf Web, les SMS, YouTube, Gmail ou Twitter. 

En jeu, rien d’intéressant. Call of Duty Mobile, notre chouchou, ne se lance pas très vite, mais nous met surtout en proie à quelques ralentissements en pleine partie. Nous étions sauvés par notre expérience du jeu. Pour un débutant, c’est un vrai boulet au pied. Asphalt 9 n’a pas pu être essayé, car incompatible – vous comprendrez plus bas.

Dans les benchmarks, ça n’est pas joli non plus. Les passages dans AnTuTu et Disk Speed sont sans appel. Dans AnTuTu, on retrouve le Core-X3 avec des smartphones d’entrée de gamme, tandis que dans Disk Speed, sa mémoire de stockage annonce 155 Mo/s en lecture et 84 Mo/s en écriture.

 

 

Le support de la B28, mais pas d’étincelles côté débits

 

Durant nos tests de débits, nous n’avons jamais atteint les 100 Mbit/s en réception, même dans les zones bien couvertes. Au moins, le Crosscall Core X3 supporte la B28 (4G 700 MHz) chère à Free Mobile pour améliorer la couverture dans les bâtiments.

Ci-dessous, des débits en extérieur :

 

Puis des débits en intérieur :

 

 

2 jours d’autonomie sans forcer

 

Avec une configuration particulièrement modeste et donc peu énergivore, la batterie 3 500 mAh permet une bonne autonomie. Le fait que le peu de puissance du smartphone ne laisse pas envisager des applications gourmandes n’est pas non plus étranger à la bonne autonomie. Tenir deux jours se révèle du coup parfaitement envisageable. La journée est une quasi-certitude.

Ci-dessous, deux exemples d’utilisation :

 

Départ à 11h43 avec 100 % et arrivée le surlendemain à 9h33 avec 18 %

-  5 minutes de YouTube avec les écouteurs filaires

-  1 heure et 15 minutes de YouTube avec le son du smartphone

-  30 minutes de streaming audio avec le son du smartphone

-  2 heures et 15 minutes de streaming audio avec les écouteurs Bluetooth

-  45 minutes de jeu avec le son du smartphone

-  Consultation et alertes Twitter

-  Consultation et alertes Gmail

-  Surf

-  SMS

-  Notification Call of Duty Mobile

-  Photos

-  3 mises à jour d’applications

-  3 téléchargements d’applications

-  Tests de débits

 

Départ à 7h40 avec 100 % et arrivée le surlendemain à 22h40 avec 11 % :

-  15 minutes de YouTube avec le son du smartphone

-  35 minutes de YouTube avec les écouteurs filaires

-  1 heure et 45 minutes de streaming audio avec le son du smartphone

-  2 heures de streaming audio avec les écouteurs filaires

-  1 heure de streaming audio avec les écouteurs Bluetooth

-  1 heure et 45 minutes de streaming audio avec l’enceinte Bluetooth

-  45 minutes de jeu avec le son du smartphone

-  Consultation et alertes Twitter

-  Consultation et alertes Gmail

-  Surf

-  SMS

-  Notification Call of Duty Mobile

-  Photos

-  6 mises à jour d’applications

-  Une mise à jour de sécurité (patchs de septembre 2019)

 

Quid de la charge ? Eh bien, le temps reste raisonnable. Pas de chargeur 5 Watts, ici, mais un chargeur 10 Watts. D’ailleurs, pas de Micro-USB. On a bel et bien de l’USB-C. Un autre bon point.

Ci-dessous, un suivi de charge :

 

-  9h33 : 18 %

-  9h49 : 30 %

-  10h01 : 39 %

-  10h10 : 45 %

-  10h28 : 59 %

-  10h59 : 80 %

-  11h28 : 92 %

-  12h10 : 100 %

 

Un smartphone robuste

 

Crosscall revendique la robustesse du Core X3 et nous a donné le champ libre pour tester cet aspect. Sans chercher à le démolir, car ça n’était pas notre but, nous avons donc malmené le smartphone durant notre test. 

Tonneaux sur le chemin d’un parcours de santé, smartphone échappant des mains au moment de sortir de la poche et finissant sur le trottoir ou encore smartphone qui chute de la hauteur de tête sur le parquet, l’appareil a eu droit à quelques chutes.

Jus d’orange renversé sur le smartphone ou smartphone diffusant de la musique en étant immergé dans un seau d’eau, il a aussi vu son étanchéité testée. L’étanchéité vaut évidemment lorsque les caches en caoutchouc sont en place.

Bien évidemment, ce ne sont pas là les sévices les plus méchants, mais cela montre que l’on peut avoir l’esprit tranquille face aux aléas du quotidien, surtout quand on est un peu maladroit par nature. Cela enlève de manière générale une épine du pied au quotidien avec un smartphone que l’on sort de la poche avec bien plus d’assurance et sans se poser de question. Et ça, c’est vraiment cool.

 

Une partie logicielle en retard et amenée à le rester

 

La partie logicielle n’est pas le point du fort du Crosscall Core-X3. Comme avec l’écran, c’est un sacré bond dans le temps. Nous nous retrouvons en effet avec Android 8.1 Oreo à l’heure d’Android 10 à et quelques encablures d’Android 11. La marque nous a d’ailleurs confirmé qu’il n’aura pas de mise à jour logicielle. Vous voilà prévenus. D’où l’incompatibilité avec le jeu Asphalt 9 évoquée plus haut.

 

 

Le Crosscall Core-X3 peut en revanche toujours bénéficier de mises à jour de sécurité. Nous avons d’ailleurs installé les patchs du mois de septembre 2019 durant notre test. Crosscall nous en a promis d’autres. Toujours au chapitre sécurité, pas de reconnaissance faciale ni de lecteur d’empreintes. Il faudra se satisfaire du schéma, du code pin ou du mot de passe.

Enfin, côté logiciel, une application X3-Sensors permet de vérifier le fonctionnement des différents capteurs comme la boussole, l’accéléromètre, le capteur de proximité ou le GPS.

 

 


Test du Crosscall Core-X3 : notre avis

Le Crosscall Core-X3 a comme sérieux atout la tranquillité d’esprit qu’il offre à son utilisateur au quotidien. La possibilité d’envisager tranquillement les deux jours d’autonomie, avec une recharge qui ne s’éternise pas, est également un point fort. Notez également la connectique physique incluant l’USB-C et le mini-jack. Pour le reste (processeur, écran, photo ou partie logicielle), il est clairement dépassé.

Le Crosscall Core-X3 s’adressera donc surtout aux maladroits ou baroudeurs qui veulent un smartphone capable d’assurer les tâches basiques comme les appels, les SMS, le surf Internet et les réseaux sociaux. Le multimédia n’a en effet rien de plaisant du fait de l’écran d’un autre temps et d’un processeur poussif. On n’a même pas le minimum syndical en photo. Vous cherchez la robustesse ? Vous êtes à la bonne porte. Vous cherchez la performance ? Passez votre chemin.