Altice prévoit une dizaine de déclinaisons de BFM d’ici 2021 dans les grandes villes

Altice prévoit une dizaine de déclinaisons de BFM d’ici 2021 dans les grandes villes

L’information locale est aujourd’hui une priorité non dissimulée pour la maison-mère de BFM. Son objectif, constituer un large réseau de chaînes dans les grandes agglomérations. Le groupe compte accélérer le rythme prochainement en fonction des opportunités.

Après la chaîne BFM Paris lancée en 2016, et BFM Lyon en août dernier, deux nouvelles antennes locales ont débuté leur diffusion hier à 19h, à savoir BFM Grand Lille et BFM Grand Littoral, en remplacement de “Grand Lille TV” , “Grand Littoral TV”, rachetées par Altice.

L’ambition du groupe est clair comme de l’eau de roche depuis l’année dernière, BFM souhaite mettre en place un véritable réseau de chaînes locales, pour plus de réactivité. L’objectif est ainsi de faire de l’ombre à France 3. Ce développement se fera étape par étape, uniquement dans les grandes villes. Lors de l’inauguration des deux nouvelles petites soeurs de BFM TV, Alain Weill, patron d’Altice Europe a profité de l’occasion pour annoncer le lancement de deux déclinaisons dans un avenir proche à Toulouse et Montpellier. D’autres projets sont en cours dans l’Est et le Sud de l’hexagone. « J’aimerais bien que d’ici 2021, il y ait une dizaine de chaînes BFM en France » a par ailleurs précisé le fondateur de BFM TV. Mais cela dépendra des opportunités.

Altice France voit donc les choses en grand pour la première chaîne d’information française en continu. Le groupe devrait d’ailleurs s’emparer de 50% du premier réseau national de TV locales “Vià” lancé en 2018, lequel compte 22 chaînes réparties sur tout le territoire. Cette opération va permettre à BFM TV de disposer de correspondants régionaux, grâce à ce maillage de chaînes locales, pour certaines associées à de gros quotidiens régionaux.