Droits sportifs : RMC Sport et Mediapro discutent, incertitude sur l’avenir des chaînes sportives d’Altice

Droits sportifs : RMC Sport et Mediapro discutent, incertitude sur l’avenir des chaînes sportives d’Altice

Privé de la la compétition de foot la plus prestigieuse d’Europe à partir de 2021, RMC Sport discute bel et bien avec Mediapro autour de la reprise de la dernière année de diffusion de la Ligue des Champions. L’avenir devient flou pour les chaînes sportives d’Altice.

Dans les années à venir, les contenus vont être très limités sur RMC Sport. La grande stratégie de convergence d’Altice a du plomb dans l’aile autant sur le cinéma (Altice Studio porté disparu) que sur le sport. En 2017, après avoir sorti le portefeuille pour décrocher les droits de diffusion de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa sur la période 2018-2021, l’ambition affichée sur le foot était pourtant à son paroxysme. Mais les dernières attributions ont quelque peu changer la donne chez Altice. Dans un an et demi, RMC Sport ne diffusera plus ces compétitions après être rentré bredouille face à Canal+, BeIN Sports ou encore Mediapro. Un coup dur un an après la perte du foot anglais au profit de la filiale de Vivendi même si un accord de co-diffusion pour trois saisons a finalement été trouvé entre les deux acteurs, lui permettant de proposer encore la Premier League à ses abonnés.

Marquée par les coups de force de la concurrence, la fin d’année 2019 a obligé Altice à revoir le pilotage de RMC Sport. Et plusieurs éléments laissent à penser que la maison-mère de SFR ne considère plus le sport comme essentiel dans sa stratégie. Le groupe est même prêt à céder sa dernière année de diffusion de Ligue des Champions. Des discussions sont bien en cours avec Mediapro, révèle L’Equipe. Le groupe sino-espagnol qui lancera sa chaîne 100% l’été prochain en France, rêve de muscler davantage son offre en plus de la Ligue 1(80%), de la Ligue 2 et de la Ligue Europa (tous les matchs sauf affiches).

Annoncé vendredi, le départ non remplacé de Laurent Eichinger, directeur général de RMC Sport arrivé en poste en mars 2019 pose également des questions. Le flou sur l’avenir des chaînes sportives d’Altice s’est d’ailleurs intensifié il y a deux semaines lors d’une visioconférence entre Patrick Drahi et les salariés. « Ce jour-là, on a compris que le sport n’était plus une priorité. L’axe de développement était clair : l’information et le déploiement des chaînes BFM TV en région  » a confié un journaliste de la rédaction.

Pire encore… Déficitaire, RMC Sport n’arriverait pas à rentabiliser ses droits sportifs, notamment la Ligue des Champions (1 milliard d’euros), et perdrait entre 220 et 280 millions d’euros par an, a révélé La Lettre A en juin dernier. De son côté, le groupe de Patrick Drahi a estimé ces calculs inexactes. “On ne peut pas analyser les comptes de la chaîne toute seule. Il faut considérer le modèle dans son ensemble et notamment tenir compte de tous les clients acquis par SFR grâce à l’offre RMC Sport”, avait alors indiqué un proche de la direction d’Altice.

Source : L’Equipe