Apple aurait renoncé au chiffrement de bout en bout des données des sauvegardes iCloud

Apple aurait renoncé au chiffrement de bout en bout des données des sauvegardes iCloud

Plusieurs cas ont été relayés par la presse de situation où le FBI, demandait à Apple de déverrouiller un de leurs appareils, ce que la Pomme refusait. Cependant, le géant américain aurait cédé sur un autre point, concernant les sauvegardes sur son service de Cloud.

La situation était plutôt tendue entre Apple et le FBI, qui refuse régulièrement de déverrouiller ses iPhones dans le cadre d’investigations. Le géant américain affirme qu’il s’agit là de préserver la vie privée des utilisateurs. Cependant, Apple n’est pas réfractaire à toute collaboration avec le FBI, comme on l’apprend par Reuters.

En effet, selon ce journal, Apple voulait chiffrer de bout en bout les données iCloud de ses utilisateurs. Une manière de protéger ces derniers du piratage, mais il y avait un hic : ce chiffrement n’aurait plus permis à Apple et au FBI d’accéder à ces données, même dans le cadre d’une enquête ou d’un procès. D’après six sources, Apple en aurait alors discuté avec l’agence fédérale, puis aurait ainsi abandonné le projet. D’après un ancien employé de la Pomme, celle-ci aurait décidé de ne plus “tenter le diable”, ses prises de bec avec le FBI lui ayant fait assez mauvaise presse.

L’abandon de ce chiffrement de bout en bout a une conséquence bien concrète : réduire la protection des données des utilisateurs d’appareils de la marque. Une fois que celles-ci passeront sur le serveur Apple, le FBI pourra y accéder. Le choix a dû être difficile pour le fabricant, puisque d’un côté il y a un risque de piratage pour les utilisateurs, mais de l’autre, la collaboration avec les agences fédérales relève parfois de la sécurité du pays. Apple aurait donc tranché à ce sujet.

Source : via Frandroid