Free Mobile : élus et riverains ne lâchent rien et interpellent l’Elysée face à l’implantation d’une antenne pourtant bloquée

Free Mobile : élus et riverains ne lâchent rien et interpellent l’Elysée face à l’implantation d’une antenne pourtant bloquée

TDF et Free Mobile arriveront-ils un jour à installer un pylône dans la commune de Samion dans les Hauts-de-France ? Après une nouvelle démonstration de force, les opposants prévoient de faire entendre leur voix à l’Elysée avec visiblement le soutien de deux politiques : Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France, et Charlotte Lecocq, députée de la 6e circonscription du Nord. Rien que ça…

Quand la politique s’emmêle ! Le feuilleton continue, le bras de fer dure depuis plus d’un an. Fin janvier 2019, le tribunal administratif de Lille est pourtant allé dans le sens des plaignants, en bloquant purement l’installation, un pylône de 45 mètres de l’opérateur d’infrastructure TDF, sur lequel Free Mobile doit installer ses équipements. Le motif, l’antenne pourrait pourrait porter atteinte au paysage. Mais depuis, le maire et les riverains réunis en une association (APRES) continuent de se mobiliser tant que l’opérateur ne se sera pas retiré officiellement du combat juridique.

Une manifestation a notamment pris place devant un Free Center à Lille puis à Valenciennes il y a quelques mois. Les réfractaires ont aussi tenté de faire pression sur Xavier Niel avec le soutien de la députée du Nord Charlotte Lecocq et ce même si ce projet est celui de TDF. L’élue a en effet écrit une lettre au fondateur de Free fin septembre. “Nous ne sommes pas contre les antennes-relais, mais il faut un projet rationnel, que Xavier Niel accepterait dans son jardin” avait alors commenté le président de l’association. 

Mais c’était mal connaître TDF qui a de nouveau saisi la justice, bien décidé à implanter ce pylône dans la commune. En réaction, le maire et ses adjoints se sont joints samedi dernier aux riverains opposés au projet sur la place du village pour une photo collective, laquelle sera envoyée à l’Élysée : “Compte tenu de la dernière allocution d’Emmanuel Macron, lors du congrès de l’AMF, il est logique et cohérent que M. le Président de la République soit informé du combat que mène la Municipalité de Saméon, depuis plus d’un an, afin de contrer un projet dont les conséquences seront irréversibles et fatales pour la ruralité et l’environnement d’un village de France” insiste le président de l’Association pour la protection de la ruralité et de l’environnement de Samion dans les lignes de La Voix du Nord.

Un dossier sera également transmis au siège de la présidence de la République française, y figureront une pétition de plus de 4 000 signatures, un listing des riverains ayant rejoint l’association mais aussi “le soutien de certains élus locaux et régionaux, ainsi que des courriers de Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France, et de Charlotte Lecocq, députée de la 6e circonscription du Nord.”

Parmi les arguments des riverains, des nuisances sur l’environnement, la dépréciation des prix de l’immobilier estimée à 30%, les ondes, ” on va vers un scandale de santé publique” a lancé l’année dernière un membre de l’association visiblement consterné à l’idée de voir pousser une antenne à 500 mètres d’une école et d’une crèche. L’installation sera « plus haute que la statue de la Liberté », à côté, l’église, 26 mètres, paraît minuscule. Pour d’autres, c’est “un chancre, qui défigure tout et nous bombarde de cochonneries.”