Privé de la licence Android sur ses smartphones, Huawei a trouvé de quoi remplacer le service Maps

Privé de la licence Android sur ses smartphones, Huawei a trouvé de quoi remplacer le service Maps

Ayant perdu la licence Android, Huawei cherche des équivalents aux services et applications de Google qu’il ne peut plus pré-installer sur ses smartphones. Le groupe chinois a d’ailleurs trouvé une alternative à Google Maps.

Pris dans le conflit commercial opposant les États-Unis et la Chine, Huawei s’est retrouvé sur une liste noire qui l’empêche de travailler avec les entreprises US, parmi lesquelles Google. Le groupe chinois ne peut ainsi plus intégrer le système d’exploitation Android de Google dans ses nouveaux smartphones et doit se contenter de la version open source dépourvue des applications et services du géant de Mountain View. Exit le Play Store, mais également Gmail, YouTube et Maps. Les modèles Mate 30 annoncés fin 2019 en ont d’ailleurs fait les frais.

Huawei cherche ainsi des alternatives pour combler ces manques qui peuvent détourner les utilisateurs de ses smartphones. Comme le rapporte l’agence de presse Reuters, le fabricant chinois a ainsi signé avec le groupe néerlandais Tom Tom pour compenser l’absence du service de navigation Google Maps. En l’absence d’une communication autre qu’une confirmation d’un porte-parole à Reuters, les conditions de l’accord restent inconnues. On imagine que Huawei a dû sortir le carnet de chèques. Il le fait déjà pour inciter les développeurs à enrichir l’App Gallery, sa propre boutique d’applications.

Source : Reuters