Univers Freebox a testé le Honor 9X, un smartphone à prix attractif qui tente de jouer sur un maximum de tableaux

Univers Freebox a testé le Honor 9X, un smartphone à prix attractif qui tente de jouer sur un maximum de tableaux

Univers Freebox a pu tester le Honor 9X. Si ce smartphone ne manque pas d’atouts, il a dû faire quelques concessions pour rester accessible aux budgets modestes. Voici nos impressions après quelques jours d’utilisation.

 

Avant de passer à ce test, voici un rappel des principales caractéristiques du Honor 9X qui nous a été prêté par la marque et que l’on trouve à 249,90 euros avec 4 Go de RAM et 128 Go de stockage :

 


 La fiche technique du Honor 9X


-    Processeur : octa-core jusqu’à 2,2 GHz (chipset Kirin 710F)

-   Mémoire vive : 4 Go


-   Écran : dalle IPS 6,59 pouces avec une définition Full HD+ (2 340 x 1 080 pixels)

-   Audio : son produit par un haut-parleur dans la tranche inférieure

-   Stockage : 128 Go (extensible, grâce à un logement hybride)


-   Compatibilité 4G : support des bandes B1/B3/B7/B20

-   Deux logements Nano-SIM dans un tiroir de la tranche supérieure


-   Triple capteur photo au dos : 48 + 8 + 2 Mégapixels (principal + ultra grand-angle 120 degrés et profondeur)

-   Capteur photo à l’avant : 16 Mégapixels (dans une partie motorisée de la tranche inférieure


-   Prise casque 3,5 millimètres : oui (tranche inférieure)

-   Connectique de charge : port USB-C (tranche inférieure)

-   Connectivité Bluetooth : version 4.2

-   Support NFC : non


-   Batterie : 4 000 mAh (non amovible)

-    Recharge de la batterie : en filaire avec le bloc 10 Watts fourni


-   Système d’exploitation : Emotion UI 9.1.0 avec une base Android 9.0 Pie

-    Patchs de sécurité au moment du test : août 2019


-   Solutions de déverrouillage : lecteur d’empreintes sous l’écran au dos


 

Un smartphone vraiment agréable en main

 

Avec ses lignes arrondies, son bloc photo ne dépassant pas trop du dos et son gabarit pas trop imposant, le Honor 9X est plaisant en main. 

Son dos au motif variable selon l’angle de vision n’est pas désagréable non plus pour les yeux. Dommage par contre qu’il accroche énormément les traces de doigt. Une vraie plaie si vous êtes maniaque.

 

Un écran idéal pour la vidéo et le jeu, mais un son vraiment décevant

 

Sans bordure ni encoche, l’écran laisse toute la place au contenu, ce qui est vraiment plaisant lors du visionnage d’un film ou durant une session de jeu vidéo. Bien défini, il offre également une bonne luminosité. 

D’origine, la dalle IPS a par contre tendance à tirer pas mal vers le bleu. Fort heureusement, un réglage dans les paramètres permet de rendre les couleurs plus chaudes. Depuis ces mêmes paramètres, on peut aussi choisir manuellement la définition HD+ ou Full HD+.

 

Totale déception par contre au niveau du son. Pas de stéréo. Pas de dynamisme. Un son tout simplement plat. Au moins a-t-il le mérite de ne pas saturer. Notez enfin la présence du mini-jack, dans la tranche inférieure.

 

Un smartphone qui joue la carte de la polyvalence en photo, mais sans exceller

 

Avec ses trois capteurs dorsaux, dont un pour l’ultra grand-angle et un pour le mode portrait, le Honor 9X entend satisfaire le plus grand nombre. Sans exceller, il offre quelque chose d’exploitable.

Celui-ci à l’avant donne des selfies assez détaillés. Si vous êtes maladroit, faites d’ailleurs attention. Nous l’avons testé sur un coussin. En cas de chute, le capteur prend trop de temps à se rétracter pour avoir l’esprit tranquille.

Ci-dessous, une photo en mode normal, puis des versions ultra grand-angle et zoomée :

D’autres photos en extérieur de jour :

Une photo le soir, puis sa version corrigée par le mode nuit :

Une photo en intérieur avec l’effet Bokeh :

Un selfie en extérieur :

Une 4G avec de bons débits, mais sans la B28

 

Nous avons testé le Honor 9X sur le réseau 4G de Free Mobile. Voici des exemples de débits obtenus en extérieur, dans des zones plutôt bien couvertes :

 

Puis des débits obtenus en intérieur :

 

Si vous êtes abonnés chez Free Mobile, notez que le Honor 9X ne supporte pas la B28. Pas de 4G 700 MHz donc.

 

Un smartphone fluide, mais pas super équipé pour le multimédia

 

Avec son chipset Kirin 710F et sa mémoire vive 4 Go, le Honor 9X offre une expérience fluide dans les tâches classiques. En jeu, il se débrouille, mais sans montrer des titres comme Call of Duty Mobile et Asphalt 9 sous le meilleur jour. Le premier est fluide, mais avec les graphismes faibles. Il y a une chauffe dans la moitié supérieure du dos. Elle est perceptible, mais ne rend pas désagréable la tenue du smartphone pour autant.

Pour les amateurs de benchmarks, AnTuTu intercale le Honor 9X entre les Xiaomi Mi 8 Lite et Xiaomi Mi A3. De son côté, Disk Speed affiche 154 Mo/s en écriture et 587 Mo/s en lecture pour la mémoire interne.

 

 

Une autonomie correcte, mais une charge 10 Watts seulement

 

Avec sa batterie 4 000 mAh, le Honor 9X passe tranquillement la journée et laisse envisager les deux jours pour les utilisateurs les moins gourmands.

 

Ci-dessous, deux exemples d’utilisation :

 

(1er cas) Départ à 23h35 avec 100 % et arrivée le surlendemain à 11h05 avec 19 %

-  50 minutes de jeu avec le son du smartphone

-  40 minutes de YouTube avec le son du smartphone

-  1 heure et 30 minutes de YouTube avec les écouteurs filaires

-  1 heure et 40 minutes de streaming audio avec les écouteurs filaires

-  Consultation et alertes Twitter

-  Alertes Gmail

-  Alertes des jeux

-  Surf sur Internet

-  SMS

-  Photos

-  Tests de débits

 

(2e cas) Départ à 15h23 avec 100 % et arrivée le surlendemain à 9h50 avec 28 %

-  35 minutes de YouTube avec le haut-parleur du smartphone

-  15 minutes de YouTube avec l’enceinte Bluetooth

-  1 heure et 15 minutes de streaming audio avec le casque Bluetooth

-  25 minutes de streaming audio avec l’enceinte Bluetooth

-  20 minutes de streaming audio avec le son du smartphone

-  1 heure et 25 minutes de jeu avec le son du smartphone

-  Consultation et alertes Twitter

-  Alertes Gmail

-  Alertes des jeux

-  Surf sur Internet

-  SMS
 

Le chargeur 10 Watts inclus dans la boîte ne rend pas la charge interminable, mais pas très rapide non plus. On aurait clairement aimé avoir un peu mieux avec une telle capacité de batterie.

Ci-dessous, un suivi de charge :

-  13h40 : 18 %

-  13h47 : 22 %

-  13h58 : 33 %

-  14h07 : 41 %

-  14h46 : 77 %

-  14h55 : 85 %

-  15h05 : 91 %

-  15h12 : 96 %

-  15h23 : 100 %

 

Une interface Emotion UI basée sur Android 9.0 avec ou sans tiroir d’applications

 

Le Honor 9X est fourni avec une ROM Emotion UI 9.1.0, avec une base Android 9.0 Pie.

 

Celle-ci propose quelques fonctions pratiques comme :

-  La navigation à une main, grâce à une interface de taille réduite

-  La gestion avancée des gestes (capture d’écran à 3 doigts, retourner le smartphone pour couper le son, etc.)

-  La possibilité de garder ou non les boutons de navigation Android

-  La possibilité d’avoir le tiroir d’applications ou toutes les icônes sur le bureau

-  L’affichage de deux applications en même temps

  

 

Elle inclut également des logiciels pré-installés dans le cadre de partenariats commerciaux : Booking et Boutique Amazon, que l’on peut facilement désinstaller après une pression prolongée sur l’icône.

 

Terminons sur la partie sécurité. Au moment du test, nous avions les patchs du mois d’août 2019, sans possibilité d’en installer de plus récents. Enfin, pas de reconnaissance faciale. Le déverrouillage passe par le code ou le lecteur d’empreintes au dos. D’ailleurs, ce dernier fonctionne vraiment très bien, permettant d’arriver en une seconde sur l’écran d’accueil.

 


VERDICT

Le smartphone Honor 9X entend jouer sur tous les tableaux, tout en restant à un prix attractif. Mais y parvient-il ?

Le Honor 9X a quelques atouts, dont son écran occupant quasiment toute la face, ce qui est bien pour l’affichage de contenu, un lecteur d’empreintes rapide, une batterie lui assurant une bonne autonomie. Certains noteront aussi la présence du mini-jack. En revanche, il déçoit aussi du niveau de l’audio, qui semble avoir été relégué au second voire troisième plan. Il s’en sort en photo, mais ne brille pas vraiment. Avec une telle batterie, une charge rapide aurait aussi été bienvenue. Enfin, pas de 4G 700 MHz pour les abonnés Free Mobile.

Bref, une offre assez correcte si vous avez un budget de 250 euros. Maintenant, on peut trouver mieux en allant chez Xiaomi, avec le Redmi Note 8 Pro, également à 250 euros. Celui-ci offre en effet plus de performances en multimédia, une partie photo plus étoffée, une plus grosse batterie et une charge plus rapide. Tout simplement plus, en fait.