Facebook admet utiliser la localisation des utilisateurs, même lorsqu’elle est désactivée

Facebook admet utiliser la localisation des utilisateurs, même lorsqu’elle est désactivée

Le plus gros réseau social du monde a reconnu continuer à traquer ses utilisateurs, malgré la désactivation de la fonctionnalité sur leurs smartphones.

C’est dans une lettre envoyée à deux sénateurs américains que Facebook a finalement admis une nouvelle fois à quel point il récupérait des données de ses utilisateurs. En effet, le réseau social a expliqué aux deux élus que « lorsque la localisation est désactivée, Facebook peut toujours comprendre où se trouvent les gens grâce aux informations qu’ils partagent avec leurs activités ou les adresses IP ou autres réseaux pour se connecter. […] En utilisant Facebook, les gens peuvent fournir des informations sur leur localisation… ils peuvent s’enregistrer à un restaurant ou une boutique, ajouter une étiquette de localisation à une photo, ou leurs amis peuvent les taguer dans une publication de géolocalisation ».

Une pratique qui serait indispensable à l’économie du réseau social d’après le responsable ayant signé la lettre. “par nécessité, quasiment toutes les publicités ciblent des lieux précis, bien que la plupart des publicités ciblent des gens au sein d’une ville particulières ou d’une plus large région“. L’un des sénateurs ayant publié la lettre de Facebook indique bien qu’il n’y a pas de désactivation possible, et incite le Congrès américain à prendre des mesures.