Droits TV : Free attaque la LFP, l’opérateur veut payer moins la Ligue 1

Droits TV : Free attaque la LFP, l’opérateur veut payer moins la Ligue 1

Après Canal+ et beIN Sports, Free poursuit la Ligue de football professionnel. L’opérateur souhaite une révision du prix de son contrat de diffusion de la Ligue 1 signé en 2018. 

Le deal passé par la LFP avec Amazon soit 8 matchs par journée de Ligue 1 dont les 10 plus belles affiches de la saison pour 250 millions d’euros par an, contre 2 affiches pour 332 millions pour Canal+, n’a pas fini de faire parler de lui. Si la filiale de Vivendi s’est vu sommée fin mars de respecter son contrat avec beIN Sports et ainsi continuer de diffuser la Ligue 1, Free part à son tour à l’attaque.

Détenteur du lot numérique jusqu’en 2024, qu’il paie 42 millions d’euros par an (hors taxes), l’opérateur de Xavier Niel a assigné le 15 mars la Ligue de football professionnel devant le tribunal judiciaire de Paris afin de contester les conditions de son contrat de diffusion de la Ligue 1 via de courts extraits en quasi-direct. Free n’accepte pas “l’iniquité des prix depuis la signature du nouveau contrat entre la Ligue et Amazon en juin dernier” a t-il fait savoir à l’AFP.

Sur le changement de paradigme autour des droits de diffusion de la compétition remportés par la firme de Jeff Bezos, Thomas Reynaud, directeur général de Free a commenté début juillet  :  “Amazon a récupéré le plus beau lot à un prix totalement bradé”, et d’ajouter “quand on voit l’évolution de ces lots ( A et B) , Free a payé le prix fort, il se pose une question de traitement et d’équité entre les différent opérateurs, c’est le cas pour nous mais aussi pour BeIN et Canal+.” Le FAI menait alors des discussions avec la LFP sur ce sujet, les deux acteurs n’ont visiblement pas trouvé de terrain d’entente.

 

Source : L’Equipe