Le Sénat réclame la suppression “immédiate” de la chaîne russe RT France, disponible sur les Freebox

Le Sénat réclame la suppression “immédiate” de la chaîne russe RT France, disponible sur les Freebox

Face à la situation actuelle en Ukraine, le président de la commission Culture du Sénat Laurent Lafon a contacté le président de l’Arcom pour suspendre RT France.

RT France dans le collimateur des parlementaires français. Le sénateur Laurent Lafon a en effet envoyé un courrier à Roch-Olivier Maistre, président de l’Arcom (ex-CSA) suite à l’opération militaire lancée par Vladimir Poutine aujourd’hui en Ukraine. Le fait que la chaîne soit une branche francophone de RT, créée en 2005 et financée par l’Etat Russe ne joue pas vraiment en sa faveur.

Dans cette lettre, il explique que la chaîne Russia Today et son site web se font les porteurs quotidiens des “actions de propagande” du gouvernement Russe, le tout “sans véritable contradiction”. Il est également abordé le sujet des propos de Vladimir Poutine sur “un génocide des populations russes de l’Est de l’Ukraine et une menace liée au terrorisme” pour justifier son intervention armée, relayés directement par RT.

Pour le sénateur, il est “urgent de nous interroger sur la menace que fait peser cet organe de communication gouvernemental russe sur nos valeurs démocratiques à l’aune de la situation nouvelle créée par le déclenchement des opérations militaires en Ukraine“. Pour rappel, RT France est inclus dans les offres Freebox et disponible sur le canal 362. A noter que nos voisins allemands ont d’ores et déjà interdit la diffusion de Russia Today sur leur territoire et que le gouvernement britannique a demandé au régulateur de réexaminer la licence accordée à la chaîne, affirmant qu’elle n’hésiterait pas à “intervenir”.

Cependant, interdire ou suspendre la diffusion de cette chaîne en France ne serait pas une mince affaire. En effet, RT a déjà signé une convention avec l’Arcom et pour que cette chaîne soit coupée, un dossier devrait être monté par l’Arcom. Si le parlementaire est bien conscient que la communication au public est libre, “l’exercice de cette liberté peut être limité afin d’assurer le respect de certains principes essentiels parmi lesquels figurent la dignité de la personne, le caractère pluraliste de l’expression des courants de pensée et d’opinion, la protection de l’enfance et de l’adolescence, la sauvegarde de l’ordre public et les besoins de la défense nationale. J’estime que la propagande diffusée par Russia Today menace aujourd’hui l’ensemble de ces principes et justifie pleinement la suspension de ce service” affirme-t-il.

Le sénateur critique également le fait que RT n’ait pas vraiment respecté les termes de la convention signée avec le régulateur sur le respect du pluralisme : «J’observe que cette convention fait également référence à l’exigence d’honnêteté des programmes. Je m’interroge, au regard de ces obligations, sur le fait que le service Russia Today ne donne jamais la parole à l’opposition en Russie et ne mène aucun travail consistant à interroger le peuple russe sur les décisions prises par leurs dirigeants, en particulier, cette décision d’agresser l’Ukraine. Ce service s’abstient également de mettre en évidence les conséquences désastreuses de cette agression sur les populations civiles ukrainiennes». De quoi, selon lui, «amplement justifier une suspension immédiate de ce service de télévision et de ses déclinaisons numériques diffusées sur Internet».

Source : Le Figaro