Cyberharcèlement : Orange aide les victimes grâce à une application mobile

Cyberharcèlement : Orange aide les victimes grâce à une application mobile

Toujours plus d’outils pour les personnes victimes de harcèlement en ligne. Un numéro national, mais aussi des fonctions de tchat et de stockage sécurisé, grâce à une application développée par Orange.

À l’heure où les adolescents sont de plus en plus nombreux à posséder un smartphone, il s’inscrit dans la lutte contre le harcèlement en ligne, se présente comme “le point d’entrée unique pour signaler toute situation de harcèlement et assurer une prise en charge globale et rapide de la victime”. Soutenu par le gouvernement et l’opérateur Orange, le dispositif 3018 se traduit par un numéro national permettant aux victimes de se manifester de façon anonyme. Gratuit, il se matérialise aussi par des applications Android et iOS développées par les équipes d’Orange Innovation permettant de contacter du lundi au samedi, de 9h00 à 20h00, une équipe professionnelle composée de juristes, de psychologues et d’experts numériques, par téléphone ou bien par tchat.

Les victimes sont ainsi orientées vers un éventuel suivi psychologique et accompagnées dans leurs démarches pour porter plainte. “Partenaire de confiance des réseaux sociaux, le 3018 peut faire supprimer des contenus en moins d’une heure” grâce à des “signalements prioritaires”, est-il par ailleurs promis.  Un coffre-fort numérique dans l’application permet de son côté le stockage sécurisé de toutes les preuves du harcèlement vécu telles que les liens, les photos ou les captures d’écran, en vue de leur transmission aux équipes compétentes.