Téléphonie mobile mais prix fixe

Téléphonie mobile mais prix fixe

<>

En France, le coût de base de chacune des trois licences n’a été que de 619 millions d’euros. Moins de 2 milliards de rentrées pour l’Etat. Même en ajoutant les 600 millions d’amende infligés en 2005 par le Conseil de la concurrence pour entente entre les opérateurs sur les prix, on est loin des comptes de nos voisins […] Que faire pour éviter que la France ne se retrouve décrochée de la révolution de la mobilité ? Les parts de marché des trois opérateurs français demeurant étrangement invariantes, le plus simple serait d’accroître le nombre d’acteurs, donc l’offre et la concurrence.

La France est le seul grand pays avec moins de quatre opérateurs UMTS actifs […] l’Etat est resté ferme : pas question de brader la licence, cette fois. Saine politique ? En fait, c’est plutôt suicidaire d’essayer d’entrer tardivement dans un marché dominé par trois acteurs historiques et pour lequel les coûts fixes d’infrastructure sont importants. La valeur d’une nouvelle licence est donc probablement aujourd’hui… négative.

Lire l’intégralité de la chronique d ’un directeur de recherche au CNRS sur Le Monde