Google et Facebook condamnés par la CNIL pour 210 millions d’euros d’amende

Google et Facebook condamnés par la CNIL pour 210 millions d’euros d’amende

Facebook, Google et sa plateforme YouTube sont aujourd’hui condamné pour ne pas permettre de refuser les cookies aussi simplement que de les accepter.

Nouvelle sanction pour les géants américains. Suite à plusieurs contrôles réalisés sur facebook.com, google.fr et youtube.com, la CNIL a constaté que si ces plateformes permettent en un seul bouton et immédiatement d’accepter les cookies , “ils ne mettent pas en place de solution équivalente (bouton ou autre) pour permettre à l’internaute de refuser facilement le dépôt de ces cookies”. La procédure prend plusieurs clics, contre un seul pour une acceptation des cookies.

“Ce procédé porte atteinte à la liberté du consentement : dès lors que, sur internet, l’utilisateur s’attend à pouvoir rapidement consulter un site, le fait de ne pas pouvoir refuser les cookies aussi simplement qu’on peut les accepter biaise son choix en faveur du consentement” détaille l’autorité. Ainsi, deux amendes ont été prononcées à l’encontre du G et du F des GAFAM. La firme de Mountain View s’est ainsi vu ponctionnée de 150 millions d’amende et le plus grand réseau social du monde doit pour sa part s’acquitter de 60 millions d’euros, soit 210 millions au total.

Les deux géants ont également été enjoints à proposer en France, dans un délai de 3 mois, un moyen permettant de refuser les cookies “aussi simplement que celui existant pour les accepter, afin de garantir la liberté de leur consentement“. Le régulateur n’hésite pas à agiter son bâton de gendarme, en indiquant que les sociétés devront chacune payer une astreinte de 100 000 euros par jour de retard.