Les syndicats sont inquiets de la séparation de Orange / France Telecom

Les syndicats sont inquiets de la séparation de Orange / France Telecom
Nous apprenons que deux syndicats de France Télécom, FO-Com et la CFE-CGC, ont écrit à Nicolas Sarkozy pour lui faire part de leurs inquiétudes sur le projet européen de « séparation fonctionnelle ». Cette décision obligerait les opérateurs historiques de téléphonie à se scinder en deux entités, l’une pour le réseau (infrastructures), l’autre pour les services, afin d’assurer un accès égalitaire au réseau pour tous les opérateurs.
 
Pour la CFE-CGC de France Télécom, cela entraînera « une nouvelle saignée de l’effectif, la perte des cultures de métiers, un traumatisme »…. et « l’incertitude provoquera un affaiblissement durable de la valeur boursière de France Télécom ».
 
De son côté, FO-Com estime que « ce découpage brutal des équipes et des entités de l’opérateur national […] irait à l’encontre des évolutions technologiques ». « Les deux entreprises issues de l’éclatement de France Télécom adopteraient à n’en pas douter, une vision étroitement financière, au détriment de l’innovation et de l’investissement ».

Viviane Reding a rappelé que la séparation a des effets bénéfiques dans les pays l’ayant appliquée, comme la Grande-Bretagne où « le nombre de lignes dégroupées est passé de 12.000 à 4 millions en un an ».

Donc on peut se demander si le problème réel n’est pas de défendre son parc pour avoir toujours un certain monopole, tout en gardant un lien direct avec Orange pour internet. Car si la séparation a bien fonctionné en Grande-Bretagne, pourquoi elle ne fonctionnerait pas en France ?

Source : L’Expansion