Free signe un accord avec une future nouvelle chaîne française

Free signe un accord avec une future nouvelle chaîne française

L’esprit Sorcier, descendant de l’émission culte de France 3, a pour objectif de se lancer sur la télévision et a déjà conclu un accord de trois ans avec Free.

Les anciens de “C’est pas sorcier” prêts à lancer leur propre chaîne linéaire. Le projet d’une chaîne dédiée à la Science et l’environnement est dans les cartons, avec un lancement prévu au printemps prochain. Une convention avec le CSA a été signée “il y a une dizaine de jours” et un premier accord a déjà été conclu avec Free, pour une durée de trois ans. La chaîne ambitionne d’être présente dans les offres basiques de tous les opérateurs et mène également des discussions avec Orange.

Cette chaîne serait en effet l’extension du site web de la science et de la découverte “L’Esprit Sorcier”, lancé en 2015 et devenu une chaîne YouTube incarnée par Frédéric Courant, membre de l’emblématique duo de “Fred et Jamy” dans l’émission culte de France 3. Le projet est d’ailleurs également porté par Pascal Leonard, réalisateur de “C’est pas Sorcier” à l’époque de sa diffusion. Frédéric Courant serait alors responsable du contenu éditorial, quand le réalisateur s’occuperait de l’aspect artistique et Olivier Hamon se chargerait de la technique.

L’angle de la chaîne poursuit le projet de L’Esprit Sorcier, avec une vulgarisation scientifique axée également sur l’environnement, que Frédéric Courant juge être une véritable “question scientifique et sociale”. Le but sera ainsi de “beaucoup donner la parole aux chercheurs”, y compris les plus jeunes, pour “rétablir le dialogue et la confiance entre le grand public et les scientifiques”, tout en pédagogie. Si la grille de programmes n’est pas encore fixe, on peut s’attendre à des documentaires mais également des “programmes éducatifs et pédagogiques pour les jeunes” avec une émission quotidienne.

En ce qui concerne les documentaires, malgré des ambitions certaines, la chaîne TV veut avancer prudemment, en utilisant d’abord les films déjà produit pour la chaîne YouTube. Enfin, concernant le financement de la chaîne, le budget n’est pas encore donné. Rappelons cependant qu’en 2015, pour le lancement de son site web, les fondateurs ont récolté 120 416 € pour 50 000€ demandés via un financement participatif et ont été soutenus par la Région Île-de-France, avec des partenariats divers dans le monde scientifique.

Source : Satellifacts