42 (Xavier Niel) élue école la plus innovante de France et de loin

42 (Xavier Niel) élue école la plus innovante de France et de loin

L’école de code lancée par Xavier Niel a été jugée comme faisant partie des plus innovantes dans le monde et ses valeurs éthiques sont jugées meilleures que celles de Harvard, Columbia ou Yale.

Du prestige à l’international pour l’école sans professeurs française. 42 décroche la 10ème place dans le classement WURI, top 100 récompensant les universités mondiales à impact réel pour la communauté sociale. A titre de comparaison, la deuxième école française du classement se trouve à la 69e place

Ce classement des programmes de ces diverses universités se base sur trois critères : leur aspect innovant, la possibilité de réaliser ce que le programme propose (notamment via un comparatif des coûts et des bénéfices de sa mise en place) et enfin l’impact. Ce dernier juge justement la portée sociale et l’intensité de la formation.

Les valeurs éthiques promues par 42 sont saluées par l’organisme à but non lucratif, puisque l’école de Xavier Niel  se retrouve première, devant des mastodontes de l’IVY League comme Harvard, Columbia ou Yale. Ces valeurs sont promues par l’ensemble des établissements sous la houlette de 42 : “la gratuité, l’accessibilité des locaux 24h/7j, l’engagement envers les femmes et les minorités, le principe du sécularisme et la non-commercialisation du travail réalisé par les étudiants“.

Ces valeurs portées au monde de l’informatique séduisent “partout dans le monde une multiplicité d’acteurs (gouvernements, collectivités locales, grandes entreprises, universités, bienfaiteurs et mécènes, etc…) désireux de relever le défi d’une transition numérique plus inclusive et humaine de la société” annonce l’école.

Le modèle s’exporte d’ailleurs à travers le monde via le réseau 42, avec 35 campus partenaires à travers de nombreux pays, dont deux nouveaux lancés en Turquie. Cela ne devrait pas s’arrêter là, puisque 42 annonce “une dizaines d’autres implantations” aujourd’hui en cours de discussion. Sophie Viger, directrice générale de 42, estime d’ailleurs que le réseau “devrait atteindre beaucoup plus rapidement que prévu l’objectif initialement fixé des 50 campus en 2025“.