Orange et Bouygues Telecom dans le Top 5 des annonceurs finançant les fake news

Orange et Bouygues Telecom dans le Top 5 des annonceurs finançant les fake news

Une enquête s’est intéressée aux marques françaises dont les publicités se retrouvent à financer les sites de fakes news, ces sites pouvant vanter l’efficacité du jus de carotte contre le cancer ou encore affirmer le contrôle de la famille Rothschild sur la Banque mondiale. Deux gros opérateurs télécoms français se retrouvent dans le Top 5.

“Quelles marques françaises financent, par le biais de la publicité, des sites diffusant des fake news ?”, c’est la question à laquelle devait permettre de répondre une expérience réalisée dans le cadre du reportage “Fake news, la machine à fric”, réalisé pour l’émission Complément d’enquête sur France 2.

Composé à la suite d’un appel sur les réseaux sociaux, un panel de citoyens de tous âges et tous milieux sociaux devait se rendre sur une vingtaine de sites épinglés à plusieurs reprises pour la diffusion de fausses informations. Ils devaient effectuer des captures d’écran des encarts publicitaires y apparaissant. Durant 7 semaines entre mai et juin 2021, plus de 10 000 encarts publicitaires de plus de 1 000 marques différentes ont été capturés et reçus par les journalistes.

De quoi établir le classement suivant :

  1. Abritel : 545 publicités
  2. Orange : 205 publicités
  3. PayPal : 198 publicités
  4. Bouygues Telecom : 195 publicités
  5. La Poste : 173 publicités

Se retrouvant sur la première marche du podium, le spécialiste de la location de vacances a assuré réaliser des contrôles stricts pour éviter que ses annonces ne soient diffusées sur des sites dont les contenus lui semble inappropriés ou auxquels il ne souhaite pas voir sa marque associée. Et d’ajouter prendre les “mesures adéquates de blocage de ces pages”.

“Sur le site américain Breitbart, par exemple, qui considère le réchauffement climatique comme “un mythe”, Orange promeut une application de transfert d’argent…”, notent les journalistes, concernant l’opérateur historique, en seconde place.

Source : Franceinfo